Semences N1, des semences certifiées de niveau 1

Article publié , mis à jour , dans Semences.

Dans le processus de production, les semences N1, obtenues par multiplication de bases G4, font partie des semences certifiées mises à disposition des semenciers par les chercheurs. Leur cout d'acquisition reste encore très élevé pour les agriculteurs et les jardiniers ordinaires. De plus, elles sont en nombre si restreint qu'il importe de procéder à leur multiplication, avant de les croiser. Épaulés dans leurs tâches par les fermiers multiplicateurs, les semenciers accomplissent ces travaux avec la rigueur et la minutie qu'imposent la loi et le métier.

Obtention des semences N1

Selon le cahier des charges, les objectifs à atteindre et la règlementation en vigueur, les chercheurs partent des semences d'une plante de départ notées G0 ou M0. De ces semences de référence, ils obtiennent, par multiplication, des semences de pré-base G1 ou M1. La multiplication de ces dernières fournit d'autres semences de pré-base G2 ou M2, qui, elles aussi, donneront par multiplication les semences de pré-base G3 ou M3.

Une fois multipliées, ces semences de troisième génération fournissent les semences de base G4. Le croisement des G4 aboutit aux semences certifiées de première reproduction R1, qui, au niveau de certaines espèces, sont fournies aux fermiers multiplicateurs partenaires des semenciers, en vue de l'obtention des semences hybrides F1, à grande échelle, de sorte à couvrir la demande de semences exprimée.

Mais pour d'autres plantes, il est possible de poursuivre les croisements afin d'obtenir des semences certifiées de seconde reproduction notées R2. Les semences N1 englobent les R1 et les R2.

Dans certains pays, il arrive exceptionnellement, qu'on aboutisse, avec l'accord de l'organe certificateur, à des semences certifiées de troisième reproduction R3. On parle alors de semences de second niveau (ou N2).

Semences N1, parents de lignée pure des semences hybrides F1

Deux parents N1 aux caractéristiques génétiques différentes sont croisés sur les parcelles des semenciers ou de leurs partenaires fermiers multiplicateurs pour donner les semences hybrides F1, qui, une fois contrôlées et certifiées, sont commercialisées auprès des agriculteurs.

La vigueur hybride, un effet induit par la pureté des lignées parentales N1

Si les hybrides F1 ont du succès auprès des agriculteurs, c'est en partie à cause de l'hétérosis (ou vigueur hybride) qui les caractérise. Ces plantes ont des performances grandement accrues par rapport à chacun de leurs parents. En plus d'avoir un plus important rendement, elles sont plus vigoureuses et résistent mieux à certaines maladies et parasites.

Il convient d'indiquer que les hybrides F1 doivent leur performance à la pureté de chacun de leurs parents. Les multiplications successives (sur plusieurs générations) ont permis d'avoir des semences N1 aux caractéristiques différentes et de lignées pures.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.