Les plantes de couverture

Article publié , mis à jour , dans Techniques biologiques.

La lutte contre la prolifération des adventices est une préoccupation essentielle pour tout agriculteur soucieux d'avoir une bonne culture. Face à l'usage des herbicides d'origine chimique qui présente des risques pour l'environnement, les promoteurs de l'agriculture biologique recommandent le recours aux produits naturels dont notamment les plantes de couverture ou plantes de service pour leur pouvoir neutralisant sur les mauvaises herbes.

Présentation

Une plante de couverture est une plante semĂ©e aprĂšs ou pendant la croissance de la culture principale afin de recouvrir le sol pour sa protection et empĂȘcher la croissance des mauvaises herbes. La culture des plantes de couverture constitue une alternative au dĂ©sherbage chimique.

Les différents types de plantes de couverture

Peuvent servir de plantes de couverture les plantes regroupées dans les familles suivantes:

  • famille des lĂ©gumineuses : le trĂšfle blanc ou rouge, la vesce ;
  • Famille des graminĂ©es : la Ray-grass, le seigle;
  • Famille des [Pages(5578394c2828de49583106ce) crucifĂšres] : le radis fourrager, la moutarde ;
  • Famille des hydrophyllacĂ©es : la phacĂ©lie ;
  • Famille des polygonacĂ©es : le sarrasin.

De plus, certaines plantes alimentaires rampantes telles que les patates douces, les melons, les citrouilles, les haricots ou les pois peuvent aussi ĂȘtre cultivĂ©es comme plantes de couverture.

La culture des plantes de couverture

Pour rĂ©aliser une bonne culture de couverture, certaines rĂšgles doivent ĂȘtre observĂ©es pour obtenir les effets escomptĂ©s. Il faut tout d'abord, prĂ©parer le lit de semence afin de le rendre bien fin et Ă©miettĂ©; ce qui permettra de lever tout obstacle au dĂ©veloppement rapide des plantes. Ensuite, il faudra semer avant ou aprĂšs l'implantation de la culture principale Ă  une profondeur de 1 Ă  3 cm pour permettre la levĂ©e rapide des plantes. En outre, il est conseillĂ© de tasser lĂ©gĂšrement la terre aprĂšs le semis. Il est de mĂȘme possible d'apporter des fertilisants aux sols pauvres pour la croissance rapides des plantes de couverture. Enfin, l'une des Ă©tapes cruciales est la lutte contre les limaces et les parasites comme les sitones qui peuvent dĂ©truire un couvert de lĂ©gumineuses.

Les objectifs de la culture des plantes de couverture

La culture des plantes de couverture vise plusieurs objectifs.

  • la lutte et le contrĂŽle des mauvaises herbes, car un Ă©pais tapis de plantes de couverture fait une forte concurrence aux mauvaises herbes.
  • la protection du sol, car elles empĂȘchent l'Ă©rosion du sol par les eaux de pluie ou le vent.
  • l'amĂ©lioration de la structure du sol
  • La fertilisation du sol : c'est le cas des lĂ©gumineuses non alimentaires cultivĂ©es comme plantes de couverture et utilisĂ©es ensuite comme engrais vert. Elles ne seront pas rĂ©coltĂ©es mais mĂ©langĂ©es au sol pour lui apporter des Ă©lĂ©ments nutritifs.
  • l'augmentation de la biodiversitĂ©
  • la rupture du cycle des maladies et des ravageurs.
  • la rĂ©duction des coĂ»ts de production par la diminution des quantitĂ©s d'intrants chimiques (fertilisants, herbicides, fongicides, insecticides)

Les inconvénients liés aux plantes de couverture

La destruction des cultures de couverture qui pourra ĂȘtre fait avant ou aprĂšs le semis de la culture principale gĂ©nĂšre des dĂ©penses pour l'agriculteur (accroissement des charges d'exploitation). Ensuite, la culture des plantes de service, si elle est mal maitrisĂ©e peut constituer un abri pour les ravageurs qui sont surtout Ă  l'origine des baisses du rendement des cultures agricoles.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.