Le paillage, paillis ou mulch, pour atténuer les effets du climat

Article publié , mis à jour , dans Techniques biologiques.

Le paillage est une technique agronomique consistant à poser sur le sol un matériau destiné à le protéger. Ce matériau appelé paillis ou mulch a pour principal rôle d'atténuer les effets du climat. La paille fut le premier matériau utilisé à cet effet, d'où le nom de paillage. De nos jours, divers matériaux ont été conçus pour jouer ce rôle.

Effets bénéfiques du paillage

Le paillage joue divers rôles dans les exploitations :

  • Volant thermique : En recouvrant le sol, le paillis sert d'amortisseur thermique et permet de préserver les plantes contre les chocs thermiques, qui pourraient leur être préjudiciable.
  • Lutte contre l'enherbement : En produisant une ombre permanente sur le sol, le paillis freine considérablement la croissance des adventices.
  • Économie d'eau : Dans les régions à fort ensoleillement, le mulch permet une réduction considérable de l'évaporation de l'eau stocké par le sol. Il s'ensuit une réduction des apports d'eau.
  • Le paillage a une action bénéfique sur la structure du sol car il permet de se passer de binages.
  • Enrichissement du sol : Les paillis d'origine organique tels que la paille contribuent à accroître la proportion de matières organiques dans le sol.

Les différents types de paillis

Un grand nombre de matériaux servent aujourd'hui de paillis. Parmi eux, on retrouve :

  • Le compost : il peut faire office de paillis s'il est bien décomposé et exempt de graines d'adventices.
  • Les déchets organiques tels que les sciures et copeaux de bois, la paille, le foin, les feuilles mortes, les tontes de gazon ainsi que le papier et le carton déchiquetés
  • Les films en matière plastique : ces films sont perforés ou fendillés afin de permettre aux racines de respirer.
  • Des pierres : les pierres ont été utilisées avec succès dans des zones semi-désertiques du Pérou et de l'île de Pâques. Le paillage lithique permet une réduction quasi-totale de l'évaporation.
  • Les coques de sarrasin, le tourteau de ricin et le broyat d'orties servent simultanément d'engrais et de paillis.

Mise en place du paillis

Le paillis est mis en place avant ou immédiatement après le semis. Dans les régions tempérées, il permet un semis précoce de par sa capacité à conserver la chaleur du sol. Dans les grandes exploitations, les films plastiques utilisés comme paillis peuvent être mis en place de façon mécanique grâce à des outils spécialisés pouvant être mus par un tracteur. Les matériaux organiques peuvent être épandus manuellement ou mécaniquement. Un broyage peut s'avérer opportun pour améliorer l'efficacité de ce type de matériaux employés comme paillis. Pour les cultures pérennes, le paillage est régulièrement renouvelé.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.