AGRONEO

Guano, excréments de chauves-souris ou d'oiseaux marins

Article publié , mis à jour . Par et .

La plupart des engrais utilisés dans le milieu agricole sont d'origine chimique. Cependant, les engrais chimiques comportent de très sérieux risques environnementaux : appauvrissement des sols, pollution des rivières et des nappes phréatiques. Aussi, les mouvements écologistes préconisent-ils l'usage des engrais naturels ou biologiques pour la protection de la planète. Au nombre de ceux-ci, figure le guano.

Le guano est un engrais naturel ou plus précisément un engrais organique provenant des excréments de chauves-souris ou d'oiseaux marins tels que les cormorans de Bougainville ou les pélicans péruviens.

Origine et exploitation

Le guano est un engrais d'origine animale qui se forme par l'accumulation sur plusieurs mètres d'épaisseur et pendant des décennies de fientes d'oiseaux marins ou de chauves-souris. C'est donc une matière fossile. L'extraction ou la récolte du guano se fait dans des mines sur les côtes du Pérou, sur certaines îles du Pacifique ou d'autres océans. L'achat de l'engrais guano peut se faire dans un magasin spécialisé ou bien sur Internet.

Avantages du guano

L'utilisation du guano procure de nombreux avantages aux agriculteurs. Au nombre de ceux-ci, on compte des bénéfices environnementaux, agronomiques et économiques.

Avantages agronomiques et environnementaux

Riche en azote (16 %), en potassium, et en phosphore, le guano est un engrais à action rapide, très efficace, qui améliore quantitativement et qualitativement les productions agricoles. En outre, il améliore l'équilibre minéral et la structure du sol. Enfin, étant un engrais biologique à 100%, le guano n'a pas d'effets pervers sur l'environnement. Il contribue à la protection des plantes contre les maladies et les attaques des champignons.

Avantages économiques

Par son utilisation à faible dose, le guano permet de réduire considérablement les charges d'exploitation. Ce qui soulage le portefeuille de l'agriculteur.

Utilisation

Le guano peut être utilisé pour apporter des nutriments à tous les types de végétaux qu'il s'agisse de plantes ornementales ou de plantes potagères.

Quand utiliser le guano ?

L'utilisation du guano est recommandée juste après l'hiver et pendant le printemps. Son emploi se fait au moment de la préparation du sol, avant l'ensemencement, le repiquage ou la plantation. On peut aussi, l'employer en cours de végétation.

Comment l'utiliser ?

L'utilisation du guano (poudre ou granulés) n'exige pas de méthode scientifique particulière. Il suffit simplement de suivre ces trois étapes :

  • L'épandage
  • L'enfouissement dans le sol à l'aide d'un bêchage ou d'un griffage.
  • L'arrosage abondant

Quel est le dosage recommandé ?

En matière de dosage, Il n'y a pas une règle spécifique à respecter, les quantités apportées vont dépendre surtout du besoin des différentes cultures. Cependant, la quantité de guano utilisée généralement est de 50 g par mètre carré.

Les problèmes liés au guano

Les gisements de cet engrais organique, importé du Pérou, s'épuisent au fil des années. Le guano a tendance à acidifier les sols sur lesquels il est épandu. Cette acidité devra être corrigée sous peine d'acidification du sol et de brûlure des cultures. Pour corriger le taux d'acidité, les spécialistes offrent deux solutions. La première consiste à ajouter de la chaux éteinte à raison de 2 kg pour 3 m3 de guano, tandis que la seconde solution consiste à laisser le guano dans le sol pendant au moins une semaine, en l'arrosant régulièrement.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.

Questions