AGRONEO

Désherbage thermique, désherber sans pesticides ni désherbants

Article publié , mis à jour . Par et .

Le désherbage thermique rassemble divers moyens alternatifs à partir desquels on se sert de la chaleur pour désherber, ce qui permet d'éviter l'usage de pesticides désherbants. C'est un procédé très utilisé dans l'agriculture biologique, notamment dans le cadre d'une culture sous serre. Le désherbage thermique est également pratiqué dans les cours d'écoles afin d'éviter d'intoxiquer les enfants avec les pesticides chimiques.

Fonctionnement du désherbage thermique

C'est à partir d'un appareil que se fait le désherbage thermique. Le désherbeur thermique crée un choc thermique violent engendrant l'éclatement des cellules végétales. C'est ainsi un « coup de chaud » qui est donné à la plante, ce qui l'affaisse au bout de 20 minutes avant qu'un dessèchement soit constaté en 2 ou 3 jours.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, cette technique ne brûle pas la plante. Elle donne de bons résultats quand elle est pratiquée à un stade où la plante est encore jeune et sensible.

L'appareil peut être porté à la main s'il est léger et la source de production de la chaleur est placée au dos ou dans un chariot.

Dans la pratique, on passe l'appareil à environ 10 cm au-dessus des herbes à éliminer. L'opération se fait en marchant normalement et le désherbeur doit être passé au niveau de la plante en très peu de temps, soit d'une à deux secondes.

Source de production de chaleur pour le désherbage thermique

La chaleur produite lors d'un désherbage thermique provient d'une source mobile, principalement du gaz, ou d'une chaleur apportée par de la vapeur d'eau de 135°C à 185°C. De l'eau bouillante à 95°C émulsionnée en mousse capable de conserver la chaleur est aussi utilisée. Celle-ci peut tuer toutes les cellules apicales des plantes ainsi que leurs parties aériennes.

Parmi les outils les plus en vue dans ce type de désherbage, on peut citer les désherbants thermiques à vapeur surchauffée, les désherbants thermiques à mousse chaude et les désherbants thermiques à l'eau bouillante.

Les dernières innovations dans ce domaine ont permis de mettre en place d'autres outils plus performants comme les désherbants thermiques à infrarouge et les désherbants thermiques à flammes directes.

Avantages du désherbage thermique

Il s'agit d'une bonne alternative aux herbicides. Le désherbage thermique permet de réduire la pollution des sols, de l'air et de l'eau. Les produits chimiques n'étant pas utilisés dans cette technique, les applicateurs sont en sécurité lors de leurs opérations de désherbage, ce qui n‘est pas forcement le cas avec les herbicides. C'est une méthode particulièrement efficace pour l'élimination des adventices annuelles.

Les limites du désherbage thermique

Il y a tout de même des limites dans l'utilisation des désherbeurs thermiques. Il a été constaté que dans les espaces non cultivées, les plantes éliminées sont laissées sur place et finissent par enrichir le sol en matière organique. Cette situation favorise la repousse des adventices. On craint même une fermentation anaérobique en plus d'un léger dégagement de méthane au cas où la zone traitée est humide et que les plantes mortes sont en grand nombre.

Par ailleurs, les désherbeurs thermiques par flammes directes n'ont pas d'intérêt écologique car du dioxyde de carbone est dégagé dans l'atmosphère lors de leur fonctionnement. Aussi, le coût de ces appareils en général est plus élevé que le prix consenti pour les traitements classiques.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.