AGRONEO

Coccinelles, des insectes amis des jardiniers

Article publié , mis à jour . Par .

La coccinelle est un insecte coléoptère que les jardiniers intègrent régulièrement dans leurs cultures pour lutter contre les pucerons. Elle ne représente aucun danger pour les cultures et les hommes, et leur vol présagerait d'un grand bonheur selon les anciens. Cela lui a même valu le surnom de « bête à bon Dieu ». La taille d'une coccinelle varie généralement de 0,1 cm à 1,5 cm et il existe plusieurs espèces. Mais la plus connue est Coccinella septempunctata qu'on reconnait par sa couleur rouge et les 7 points noirs présents sur ses élytres.

D'autres espèces de coccinelle possèdent 2, 5, 10, 14, et Même jusqu'à 24 points sur leurs élytres. Il faut savoir qu'à part les points, on peut voir sur cette partie des bandes ou des taches. En dessous, sont placées les ailes de couleur noir transparent faisant presque le double de la longueur des élytres.

Pour le déploiement de ses ailes, la coccinelle doit prendre quelques secondes, le temps de faire en sorte qu'elles soient plissées en longueur et pliées en travers.

La tête de l'insecte est noire et inclinée de haut en bas. Elle est recouverte d'un pronotum qui forme une sorte de bouclier. Sur la tête sont placées de courtes antennes composées de 11 articles, avec les 3 derniers, monoliformes, qui ont tendance à se rétracter au repos.

Comportement de la coccinelle

Des populations de coccinelles se font remarquer le plus souvent dans les jardins et bois à partir de la fin de l'hiver jusqu'à la fin de l'automne. En général, il y a une génération de coccinelle par an, mais il peut en avoir deux. L'insecte passe par les étapes d'œuf, de larve, de nymphe et d'adulte pour une métamorphose complète.

L'accouplement a lieu au printemps. Les femelles recherchent une feuille envahie de pucerons pour la ponte. On peut compter entre 50 et 400 œufs de très petite taille et de couleur jaune. Au bout de 3 à 7 jours, les larves se présentent et s'emploient aussitôt à dévorer les pucerons.

Les coccinelles font preuve d'une voracité exceptionnelle et peuvent consommer une multitude de pucerons, particulièrement pendant les 3 semaines de leur développement.

La coccinelle comme insecticide naturel

Sa faculté à dévorer inlassablement les pucerons fait de la coccinelle un insecticide naturel. C'est pourquoi elle est très recherchée dans le cadre d'une lutte biologique.

Un seul insecte peut dévorer jusqu'à 150 pucerons par jour ce qui permet d'éviter l'utilisation des produits phytosanitaires. Hormis les pucerons, les coccinelles peuvent combattre efficacement les cochenilles farineuses.

Mieux profiter des coccinelles

Pour une utilisation à bon escient des coccinelles, les jardiniers professionnels conseillent de disposer 2 ou 3 larves par arbuste et 1 ou 2 adultes par massif. Et pour une végétation, il est mieux de prévoir entre 20 et 50 larves par mètre carré.

Il est déconseillé de mettre les coccinelles sur des plantes qui ont été traitées avec des produits chimiques. Les cochenilles peuvent en effet mourir sous l'effet de ces produits.

Les fourmis ont tendance à envahir les pucerons à cause de leur miellat. Ils les protègent finalement et deviennent dangereux pour les coccinelles. Ainsi, il faut trouver un moyen pour éloigner les fourmis. A ce sujet, on peut mettre en place des pièges en enduisant les tiges des plantes par un produit gluant qui anéantit les ces insectes.

Parmi les espèces de coccinelles, il faut se méfier de la coccinelle asiatique qui souvent s'attaque aux coccinelles autochtones.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.

Questions