La vernalisation

Article publié , mis à jour , dans Techniques avancées.

La vernalisation est l'exposition artificielle d'une plante ou d'une semence au froid en vue de stimuler la floraison ou la production de graines. Cette technologie agronomique tire sa source d'un phénomène naturel par lequel certaines plantes des régions tempérées acquièrent la capacité de fleurir par une exposition prolongée au froid hivernal.

La vernalisation dans la nature

De nombreuses plantes poussant dans les régions tempérées nécessitent une vernalisation et doivent être soumis aux basses températures hivernales afin d'initier ou de booster la floraison. Ce processus permet à la plante de se reproduire et de produire des graines durant le printemps et l'été et non durant l'hiver. Ce besoin de températures basses est souvent exprimé en temps de gelées.

En général, la vernalisation naturelle requiert des températures comprises entre 5 et 10 °C. Pour plusieurs arbres fruitiers, une période froide est nécessaire afin :

  1. d'induire la dormance des bourgeons,
  2. puis, après une certaine période, d'entraîner la sortie de la dormance
  3. et enfin d'induire la floraison.

La vernalisation artificielle

Les fermiers des régions tempérées firent très vite une distinction entre les céréales d'hiver dont les semences avaient besoin d'être exposées au froid avant que les plantes ne puissent fleurir et les céréales de printemps dont les graines pouvaient être directement semées au printemps et qui fleurissaient sans problème. Semé durant le printemps, le blé d'hiver germait sans problème mais ne produisait pas de graines avant l'hiver suivant. Depuis longtemps, les fermiers cherchaient le moyen de cultiver les céréales d'hiver au cours du printemps, car ses dernières étaient en général plus productives que leurs consœurs du printemps. C'est seulement en 1928 que le Russe Trofim Lyssenko, réussit à mettre au point une technique permettant de cultiver les blés d'hiver durant le printemps et par extension toutes les autres céréales d'hiver.

La technique de vernalisation de Lyssenko

Après divers essais, le russe Lyssenko a mis au point une technique encore utilisée de nos jours. Elle consiste à imbiber les semences de blé d'hiver d'eau en vue d'initier la germination puis à conserver ces semences au froid à 2 °C durant 1 mois. Une fois dégelées, les semences sont mises en terre durant le printemps. On obtient une germination rapide et les plants de blé entrent directement en production après une courte période végétative. Ainsi, les oignons conservés en chambres froides pour éviter leur dénaturation, sont vernalisés de fait et entrent directement en floraison une fois semés.

Les techniques alternatives de vernalisation

La recherche a mis au point ces derniers temps d'autres techniques permettant d'induire la floraison de certaines plantes sans recourir au froid. Ainsi ,certaines plantes entrent en floraison lorsqu'elles sont soumises à des températures élevées. D'autres réagissent à de forts éclairements. Et certaines requièrent des solutions minérales particulières pour acquérir l'aptitude à fleurir. En modifiant la photopériode, les scientifiques ont observé que certaines espèces hivernales produisaient des graines. Des hormones végétales, à l'instar des gibbérellines ont également été utilisées avec succès pour induire la floraison sur des espèces nécessitant une période froide avant d'entrer en production.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.