Associations de plantes dans le jardin

Article publié , mis à jour , dans Techniques avancées.

Les associations des plantes dans le jardin potager sont une excellente façon d'augmenter la production. Des études scientifiques ont confirmé que certaines combinaisons avaient des avantages uniques. Et l'expérience pratique a montré à de nombreux jardiniers comment faire cohabiter certaines plantes pour leur bénéfice mutuel.

Avantages de pratiquer l'association de légumes dans un jardin

La bonne combinaison de légumes améliore la croissance, réduit l'incidence de maladies, favorise la prolifération des insectes utiles dans le jardin, et décourage les ravageurs. Cependant, les associations de légumes ont leurs inconvénients. Une mauvaise association peut avoir l'effet contraire de celui escompté. Une connaissance parfaite des légumes est donc indispensable pour une association réussie.

Associations jugées bénéfiques

Des associations de légumes sont dites profitables au jardinier lorsqu'elles permettent d'atteindre un ou plusieurs objectifs à la fois. Il s'agit entre autres d'accroßtre la récolte, de repousser naturellement les nuisibles et d'apporter aux plantes les nutriments dont elles ont besoin.

Améliorer la production

La combinaison de plantes de grand soleil avec des plantes d'ombre s'avĂšre gagnant pour le jardinier. Par exemple, planter des Ă©pinards entre les pieds de poivrons. Quand la saison se rĂ©chauffera, les plants de poivrons fourniront de l'ombre et prolongeront la saison de la cueillette des Ă©pinards. La rĂ©colte d'Ă©pinards sera terminĂ©e au moment oĂč les plants de poivrons ont besoin de plus d'espace pour grandir. D'autres combinaisons comprennent la plantation de cĂ©leri, de poireaux, de pommes de terre ou de maĂŻs ensemble.

ContrĂŽler les ravageurs

Un autre exemple type est l'association visant au contrÎle des ravageurs. On pourra associer des plantes dont raffolent les insectes avec des plantes qu'ils ne supportent pas. Ainsi les membres de la famille de l'oignon repoussent les insectes phytophages. Il semblerait que le parfum qui exhale de ces végétaux soit désagréable aux insectes. On pourra, à cet effet, semer des oignons au milieu de ses plantes préférées afin d'éloigner les insectes nuisibles. Les fourmis, les pucerons et les altises évitent les oignons, la ciboulette et l'ail. L'ail éloigne également les scarabées japonais, les charançons de légumes et les acariens.

Faciliter l'apport de nutriments

Faire pousser ensemble des plantes aux racines profondes avec des plantes aux racines peu profondes présente un avantage certain. Chaque groupe de légumes absorbe l'humidité et les éléments nutritifs du sol à différents niveaux. Des plantes à racines peu profondes telles que la laitue, la roquette et les oignons ne sont pas en concurrence pour les éléments nutritifs quand ils sont plantés avec des carottes. D'autres bonnes combinaisons basées sur la structure des racines comprennent l'association de blettes et de tomates ou de pommes de terre et de haricots suisses.

Les associations Ă  proscrire

Toutes les associations ne sont pas bĂ©nĂ©fiques. Jardiner ensemble des plantes de la mĂȘme famille est un exemple d'erreur qui peut s'avĂ©rer fatale. Des plantes similaires peuvent attirer les mĂȘmes organismes nuisibles ou concourir pour les mĂȘmes nutriments dans le sol. Une combinaison Ă  Ă©viter est celle du maĂŻs et de la tomate parce qu'ils attirent tous deux le ver de l'Ă©pi, qui est Ă©galement connu comme le ver du fruit de tomate.

Le doryphore de la pomme de terre se nourrit, en plus de pommes de terre, Ă©galement de tomates, de poivrons, d'aubergines et de patates. Les plantes d'une mĂȘme famille sont en gĂ©nĂ©ral attaquĂ©es par les mĂȘmes pathogĂšnes. Il faut donc Ă©viter de les cultiver ensemble. Cela dit, on ne devrait donc pas retrouver le piment, l'aubergine, la pomme de terre, la tomate et le poivron dans une mĂȘme association.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.