AGRONEO

Marcottage, pour les espèces difficiles à bouturer

Article publié , mis à jour . Par .

Le marcottage est un mode de reproduction asexuée dans lequel une portion aérienne d'un végétal émet des racines tout en étant encore attaché à la plante-mère, puis évolue pour donner naissance à une nouvelle plante. Le marcottage est devenu au cours de l'évolution le mode de propagation naturelle préféré de nombreuses espèces. Les horticulteurs ont détourné ce mode de reproduction pour propager les espèces difficiles à bouturer.

Le marcottage dans la nature

Le marcottage naturel a lieu lorsqu'une branche touche le sol et produit des racines adventives. Après un certain temps, la connexion avec la plante-mère est rompue et cette portion de branche évolue vers une autre plante. Certaines espèces se marcottent naturellement avec plus ou moins de facilité. Les branches basses des conifères tels que le cyprès de Leyland se marcottent naturellement lorsqu'elles entrent en contact avec le sol. Les stolons émis par le fraisier émettent spontanément des racines lorsque l'humidité du sol est suffisante, puis une nouvelle plante nait dès que le reste du stolon pourrit.

Le marcottage artificiel

Les horticulteurs ont fait du marcottage une technique de multiplication végétative à part entière. Cette technique inclut des incisions sur la partie à marcotter et l'utilisation de composés capable d'induire la formation de racines. Plusieurs techniques de marcottage existent dont :

  • Le marcottage en butte
  • Le marcottage par couchage
  • Le marcottage aérien

Le marcottage aérien ou annulaire

Cette technique est appliquée aux plantes qui développent difficilement des racines adventives. A cet effet, la région à marcotter est scarifiée, puis on l'enveloppe de sphaigne ou d'un mélange de terreau et de sable contenus dans un film plastique. Le plus souvent, une substance rhizogène (capable d'induire la formation de racine) à l'instar de l'eau de saule ou des auxines est ajoutée au mélange afin de booster la formation de racines. Une fois qu'un nombre suffisant de racines s'est développé, la branche est sectionnée et mise en terre. La nouvelle plante ne met que trois mois pour atteindre la maturité.

Le marcottage par couchage

Le marcottage par couchage, encore appelé « marcottage en archet » est une technique horticole conçue pour les plantes ayant des branches souples. La partie médiane d'une branche est courbée puis enterré dans un trou. Cette portion est maintenu dans la fosse grâce un archet d'où le nom de « marcottage en archet ». L'extrémité apicale est maintenue au dessus du sol grâce à un tuteur. Après une certaine période la portion émet des racines, puis elle est sectionnée pour donner naissance à une nouvelle plante.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.