AGRONEO

Lisier

Article publié , mis à jour . Par et .

La gestion des déchets est essentielle pour la protection de l'environnement et du cadre de vie. Conscients de ce fait, les propriétaires de fermes d'élevage font subir des traitements aux déchets issus de leurs exploitations pour les transformer en engrais (fumier ou lisier) destiné à la fertilisation des cultures et des terres.

Présentation

Le lisier est un engrais biologique obtenu par le mélange des urines, des matières fécales d'animaux d'élevage (porcs, bovins ou volailles) et des eaux de nettoyage des locaux. Il est principalement produit par les fermes d'élevages qui n'utilisent généralement pas de litière pour l'assimilation des déchets. Le lisier se distingue du fumier par sa nature liquide (85 % d'eau) et par l'absence ou la faible teneur en litière dans sa composition.

Traitement

L'objectif du traitement du lisier est de limiter les rejets polluants dans la nature. Il existe plusieurs modes de traitement du lisier dont notamment la technique de l'élevage sur caillebotis et le procédé humicolae qui sont les plus courants. L'élevage sur caillebotis ou élevage hors sol est une technique d'élevage qui consiste à utiliser des caillebotis comme plancher.

Cette méthode facilite l'évacuation des déjections animales et de l'eau de lavage du sol vers des fosses à lisier en vue du stockage. Le caillebotis peut être en matière métallique, plastique ou en bois. Ce système est surtout employé pour l'élevage porcin. Le procédé humicolae est un équipement de traitement des déchets de volailles. Il permet de séparer les matières solides des matières liquides contenues dans le lisier.

Utilisation

Le lisier peut être utilisé comme engrais ou pour la fabrication de compost. Le lisier est un engrais organique riche en azote, en phosphore et en potassium, qui est utilisé pour la fertilisation des cultures et des sols. Il est transporté et épandu sur les terres agricoles à l'aide d'un camion citerne appelé « tonne à lisier ». Il peut être épandu sur le sol ou incorporé dans le sol à l'aide d'un enfouisseur. Cette dernière technique a pour objectif de réduire les odeurs incommodantes. Selon des études réalisées par certains chercheurs, le lisier peut être valorisé en y ajoutant 2/3 d'écorces pour le transformer en compost dénué d'odeur incommodante.

Bienfaits

Le lisier présente un intérêt agronomique certain car il permet d'apporter aux plantes les éléments nutritifs (azote, phosphore, potassium...) dont ils ont besoin pour leur développement. De plus, l'usage du lisier aide l'agriculteur à baisser ses charges d'exploitation en raison de son moindre coût. Enfin, en tant qu'engrais naturel, l'emploi du lisier à faible dose ne présente aucun risque pour l'environnement. Il est donc une solution pour limiter le recours aux fertilisants chimiques.

Inconvénients

Dans certaines circonstances, le lisier peut être une cause de pollution de la nature. Il s'agit tout d'abord de l'hypothèse d'un épandage excessif de lisier. La seconde hypothèse est la survenance d'une grande pluie après l'épandage. En effet, le ruissèlement de l'eau de pluie peut emporter le nitrate qui va d'une part polluer les rivières et la nappe phréatique et d'autre part contribuer à la prolifération des marées vertes.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.

Questions