Le fumier et son usage en agriculture

Article publié , mis à jour , dans Intrants naturels.

« Rien ne se perd, tout se transforme », selon la célèbre formule de Lavoisier. Les acteurs du monde agricole ayant compris cette expression utilisent les déchets issus des fermes, le fumier, pour la fertilisation de leurs cultures.

volailles

Définition

Le fumier est une matière organique obtenue par le mélange des déjections (excréments et urines) d'animaux et de la litière (paille, fougère, etc.) qui, après fermentation (compostage), est utilisée comme fertilisant en milieu agricole.

Types de fumiers

Il existe plusieurs types de fumiers. Selon l'origine, on distingue le fumier de bovins (vaches), de cheval, d'ovins (moutons et chèvres) et de volailles (poules et dindes notamment). En tenant compte du mode de préparation, on a le fumier en tas, le fumier mûr et le fumier composté.

Les conditions d'utilisation

Avant tout usage, le fumier doit subir un conditionnement allant du compostage à son enrichissement.

Le compostage

Le fumier qui provient des fermes ne doit pas être directement épandu sur les cultures. En effet, le fumier brut peut causer des dommages aux plantes (à cause de l'urine) et des maladies chez l'homme (fièvre typhoïde due à la présence de Salmonella). C'est pourquoi, Il doit être composté pendant au moins 6 mois.

Le compostage est une opération qui permet d'éliminer les agents pathogènes (bactéries, virus) qui se trouvent dans le fumier. Il s'agit de monter le fumier frais en tas et de l'arroser afin d'avoir une bonne décomposition. Pendant ce temps, il faudra retourner le fumier pour avoir un compost homogène.

L'enrichissement

Le fumier peut être enrichi en le mélangeant à de la sciure de bois, des déchets broyés, des feuilles mortes, des cendres (apport en phosphore et en potasse), des fientes de poule, de la corne broyée ou du sang desséché (apport en azote).

Utilisation du fumier

Le fumier peut être utilisé comme engrais ou pesticide.

Utilisation en tant qu'engrais

L'automne est la meilleure saison pour épandre le fumier. Un apport de fumier tous les 3 ans est un bon rythme pour le maintien de la fertilité des sols.

Utilisation du fumier non composté

Il est généralement recommandé d'épandre le fumier non composté seulement sur des champs où les cultures ne seront pas récoltées avant quatre mois.

Utilisation du fumier composté

Le fumier composté peut être appliqué sur sol avant les semis ou la plantation ou en bandes latérales dans les cultures maraîchères. Il peut aussi servir à la préparation du « thé de compost » pour une application foliaire.

Utilisation en tant que pesticide

Selon certaines études, le thé de compost appliqué par pulvérisation ralentirait le développement de certaines maladies des plantes.

Les avantages liés à l'utilisation du fumier

Au plan agronomique, le fumier est utilisé depuis des lustres comme produit fertilisant dans l'agriculture, du fait de sa richesse en azote et autres nutriments facilitant la croissance des végétaux et la fertilité des sols.

Au plan économique, l'utilisation du fumier est très avantageuse pour l'agriculteur en termes de réduction des coûts d'investissement. En effet, le coût du fumier est moindre par rapport aux engrais chimiques.

Au plan écologique, l'utilisation du fumier, en tant qu'engrais naturel, est respectueuse de l'environnement en qu'alternative aux produits chimiques (engrais et pesticide).

Les inconvénients

Au nombre des inconvénients liés à l'utilisation du fumier on peut citer :

  • Les odeurs incommodantes du fumier
  • Le risque de transmission de maladies humaines causées par les bactéries Salmonella spp et E. coli.
  • Le risque d'incendie par la chaleur générée par la décomposition du fumier.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.