Les fongicides

Article publié , mis à jour , dans Intrants chimiques.

Les fongicides sont des produits phytosanitaires utilisés pour combattre les champignons qui attaquent les plantes cultivées.

Classification

Deux types de fongicides existent sur le marché à savoir les fongicides préventifs et les fongicides curatifs.

Les fongicides préventifs

Pendant longtemps, ces fongicides furent les seuls prĂ©sents sur le marchĂ©. Ce sont des produits agissant par contact et dont le but est d'empĂȘcher que le champignon pĂ©nĂštre dans la plante. Ils bloquent la germination des spores et empĂȘchent le mycĂ©lium de coloniser les tissus de son hĂŽte. Ils son inefficaces lorsque la plante est dĂ©jĂ  colonisĂ©e.

Les fongicides curatifs

Ces produits peuvent servir aussi bien à prévenir l'envahissement de la plante par le champignon qu'à extirper le champignon des tissus du végétal. Leur action est donc à la fois curative et préventive. Ils firent leur apparition dans les années 60.

Mode d'action

Pour ĂȘtre efficaces, les fongicides agissent sur diffĂ©rents processus biologiques et mĂ©taboliques des champignons et de la plante dont :

  • l'inhibition de la respiration mitochondriale
  • l'inhibition de la synthĂšse des stĂ©rols
  • l'inhibition de la synthĂšse des acides aminĂ©s
  • la perturbation de la mitose
  • la stimulation des  dĂ©fenses naturelles de l'hĂŽte

Certains fongicides sont multisites et agissent Ă  la fois sur plusieurs paramĂštres.

Familles de fongicides

On distingue deux principales familles de fongicides à savoir celle des fongicides de contact et celle des fongicides systémiques.

Les fongicides de contact

Ces fongicides n'agissent que sur les parties végétales qu'ils recouvrent. Ils perturbent les processus de production d'énergie du champignon. A leur nombre on retrouve :

Le soufre

Le soufre est dotĂ© de propriĂ©tĂ©s fongicides. Il peut ĂȘtre utilisĂ© sous forme de soufre micronisĂ© (fine poudre) ou en suspension aqueuse. Dans le dernier cas on lui ajoute des tensio-actifs afin d'accroĂźtre son adhĂ©rence. L'inconvĂ©nient principal du soufre est sa phytoxicitĂ©. Lorsque les tempĂ©ratures excĂšdent 30 °C, le soufre devient toxique pour les vĂ©gĂ©taux sur lesquels il est rĂ©pandu. De ce fait, son emploi est inadaptĂ© aux rĂ©gions tropicales.

Le cuivre

Il fut l'un des premiers fongicides Ă  ĂȘtre employĂ©. On le retrouve sous forme minĂ©rale (sels) ou combinĂ©es Ă  des molĂ©cules organiques. Le cuivre perturbe les rĂ©actions d'oxydorĂ©duction de la chaĂźne de production d'Ă©nergie. Il agit notamment sur les spores des champignons phytopathogĂšnes. Vu la phytoxicitĂ© de la forme minĂ©rale, il est recommandĂ© d'avoir recours aux formes organiques du cuivre. Ces derniĂšres ont l'avantage d'ĂȘtre Ă©galement plus rĂ©manentes.

Les carbamates de contact

Il s'agit essentiellement des thiocarbamates et des dithiocarbamates. Ils agissent sur 3 processus mĂ©taboliques des champignons cibles Ă  savoir le blocage de l'hydrolyse des acides gras, le blocage de l'oxydation du glucose et l'arrĂȘt de la synthĂšse des acides nuclĂ©iques (ADN, ARN
). Ces produits sont dĂ©pourvus de toute nocivitĂ© envers les vĂ©gĂ©taux.

Les fongicides systémiques

Les fongicides systĂ©miques sont transportĂ©es par la sĂšve et peuvent agir sur tous les tissus de la plante. Ils sont de ce fait plus efficaces que les fongicides de contact. L'une de leurs caractĂ©ristiques est leur grande spĂ©cificitĂ©. De plus, ils sont efficaces Ă  des doses extrĂȘmement faibles (mois de 100 g de matiĂšre active par hectare).

Les IBS (inhibiteurs de la synthÚse des stérols)

Ce groupe de fongicides regroupe plusieurs familles chimiques de fongicides dont celles des triazoles, imidazoles, morpholines et pyrimidines. En bloquant la synthÚse des stérols, les IBS perturbent le fonctionnement et la formation de la membrane plasmique. Ce groupe de fongicide combat efficacement les champignons des genres Septoria, Venturia et Pyrenophora. Au nombre des ces fongicides on peut citer le dodémorphe, le pyrifénox, le triadimephon, le fénapanil et le prochloraze.

Les carbamates systémiques

Ce groupe regroupe des benzimidazoles et de dĂ©rivĂ©s de l'acide carbarique. Ces pesticides agissent en bloquant la mitose. Ce  sont est essentiellement de produits spĂ©cifiques. Les carbamates systĂ©miques sont inefficaces sur les champignons des genres Phytophtora, Pythium, et Peronospora. Le fuberidazole, le diĂ©thofencarbe, le thiabendazole, le propamocarbe, la carbendazime et le bĂ©nomyl sont des exemples de carbamates systĂ©miques.

Toxicité des fongicides pour l'homme

Les fongicides sont les moins toxiques de tous les pesticides. Leur DL50 est largement infĂ©rieure Ă  celle des insecticides et des herbicides. Le soufre micronisĂ© fait nĂ©anmoins exception et doit ĂȘtre manipulĂ© avec prĂ©caution.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.