AGRONEO

Fongicides

Article publié , mis à jour . Par .

Les fongicides sont des produits phytosanitaires utilisés pour combattre les champignons qui attaquent les plantes cultivées.

Classification

Deux types de fongicides existent sur le marché à savoir les fongicides préventifs et les fongicides curatifs.

Les fongicides préventifs

Pendant longtemps, ces fongicides furent les seuls présents sur le marché. Ce sont des produits agissant par contact et dont le but est d'empêcher que le champignon pénètre dans la plante. Ils bloquent la germination des spores et empêchent le mycélium de coloniser les tissus de son hôte. Ils son inefficaces lorsque la plante est déjà colonisée.

Les fongicides curatifs

Ces produits peuvent servir aussi bien à prévenir l'envahissement de la plante par le champignon qu'à extirper le champignon des tissus du végétal. Leur action est donc à la fois curative et préventive. Ils firent leur apparition dans les années 60.

Mode d'action

Pour être efficaces, les fongicides agissent sur différents processus biologiques et métaboliques des champignons et de la plante dont :

  • l'inhibition de la respiration mitochondriale
  • l'inhibition de la synthèse des stérols
  • l'inhibition de la synthèse des acides aminés
  • la perturbation de la mitose
  • la stimulation des défenses naturelles de l'hôte

Certains fongicides sont multisites et agissent à la fois sur plusieurs paramètres.

Familles de fongicides

On distingue deux principales familles de fongicides à savoir celle des fongicides de contact et celle des fongicides systémiques.

Les fongicides de contact

Ces fongicides n'agissent que sur les parties végétales qu'ils recouvrent. Ils perturbent les processus de production d'énergie du champignon. A leur nombre on retrouve :

Le soufre

Le soufre est doté de propriétés fongicides. Il peut être utilisé sous forme de soufre micronisé (fine poudre) ou en suspension aqueuse. Dans le dernier cas on lui ajoute des tensio-actifs afin d'accroître son adhérence. L'inconvénient principal du soufre est sa phytoxicité. Lorsque les températures excèdent 30 °C, le soufre devient toxique pour les végétaux sur lesquels il est répandu. De ce fait, son emploi est inadapté aux régions tropicales.

Le cuivre

Il fut l'un des premiers fongicides à être employé. On le retrouve sous forme minérale (sels) ou combinées à des molécules organiques. Le cuivre perturbe les réactions d'oxydoréduction de la chaîne de production d'énergie. Il agit notamment sur les spores des champignons phytopathogènes. Vu la phytoxicité de la forme minérale, il est recommandé d'avoir recours aux formes organiques du cuivre. Ces dernières ont l'avantage d'être également plus rémanentes.

Les carbamates de contact

Il s'agit essentiellement des thiocarbamates et des dithiocarbamates. Ils agissent sur 3 processus métaboliques des champignons cibles à savoir le blocage de l'hydrolyse des acides gras, le blocage de l'oxydation du glucose et l'arrêt de la synthèse des acides nucléiques (ADN, ARN...). Ces produits sont dépourvus de toute nocivité envers les végétaux.

Les fongicides systémiques

Les fongicides systémiques sont transportées par la sève et peuvent agir sur tous les tissus de la plante. Ils sont de ce fait plus efficaces que les fongicides de contact. L'une de leurs caractéristiques est leur grande spécificité. De plus, ils sont efficaces à des doses extrêmement faibles (mois de 100 g de matière active par hectare).

Les IBS (inhibiteurs de la synthèse des stérols)

Ce groupe de fongicides regroupe plusieurs familles chimiques de fongicides dont celles des triazoles, imidazoles, morpholines et pyrimidines. En bloquant la synthèse des stérols, les IBS perturbent le fonctionnement et la formation de la membrane plasmique. Ce groupe de fongicide combat efficacement les champignons des genres Septoria, Venturia et Pyrenophora. Au nombre des ces fongicides on peut citer le dodémorphe, le pyrifénox, le triadimephon, le fénapanil et le prochloraze.

Les carbamates systémiques

Ce groupe regroupe des benzimidazoles et de dérivés de l'acide carbarique. Ces pesticides agissent en bloquant la mitose. Ce sont est essentiellement de produits spécifiques. Les carbamates systémiques sont inefficaces sur les champignons des genres Phytophtora, Pythium, et Peronospora. Le fuberidazole, le diéthofencarbe, le thiabendazole, le propamocarbe, la carbendazime et le bénomyl sont des exemples de carbamates systémiques.

Toxicité des fongicides pour l'homme

Les fongicides sont les moins toxiques de tous les pesticides. Leur DL50 est largement inférieure à celle des insecticides et des herbicides. Le soufre micronisé fait néanmoins exception et doit être manipulé avec précaution.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Discussions