AGRONEO

Engrais potassiques, les types et applications

Article publié , mis à jour . Par .

Le potassium est avec l'azote et le phosphore, l'un des trois minéraux les plus utilisé par les plantes. L'utilisation d'engrais potassiques remonte à l'antiquité. Ces engrais permettent un accroissement du rendement, de même qu'une amélioration de la valeur nutritionnelle, de la couleur et de la texture des produits agricoles. L'apport d'engrais potassiques conduit à un accroissement de la capacité de rétention en eau du sol et de la résistance des plantes face aux maladies. L'épandage d'engrais riches en potassium est fortement recommandé lorsque l'on cultive des plantes telles que le blé, le riz, le soja, le palmier à huile, le maïs et la canne à sucre.

Divers engrais peuvent fournir ce précieux élément aux plantes cultivées.

Le chlorure de potassium

Le chlorure de potassium (KCl), encore connu sous le nom de muriate de potassium, est l'engrais potassique le plus utilisé en raison de son faible coût et de sa teneur élevée en potassium. Avec une teneur de 60 à 63% de potasse (K2O), le chlorure de potassium est l'engrais le plus riche en potassium.

Le chlorure de potassium est souvent épandu à la volée. Il peut également être épandu en bandes serrées à côté des semences.

Il faut éviter de répandre cet engrais sur les jeunes plantules car il risque de les brûler. Le chlorure de potassium se dissout rapidement dans la solution du sol en libérant les ions K+. Le K+ libéré se lie aux ions négatifs contenus dans le complexe argilo-humique.

Son utilisation sur les sols souffrant de problèmes de salinité est déconseillée.

Le sulfate de potassium

Le sulfate de potassium (K2SO4) est un engrais essentiel dans la nutrition des plantes. Il est une bonne source de potasse (50-53%) et de soufre (18%).

Le sulfate de potassium est préférable au chlorure de potassium dans les sols souffrant de problème de salinité. Le soufre qu'il apporte en plus est un atout, car celui-ci est souvent un facteur limitant dans la croissance de certains végétaux. Sa faible solubilité est cependant problématique car il ne peut servir dans les systèmes intégrés d'arrosage et de fertilisation.

Le nitrate de potassium

Cet engrais est obtenu en faisant réagir du chlorure de potassium (KCl) avec une source de nitrate. Le nitrate de potassium (KNO3) se présente généralement sous la forme de cristaux destinés à être dilués dans l'eau avant épandage sur le sol.

Cet engrais, également connu sous le nom de salpêtre, est un composé entièrement soluble dans l'eau. Il est l'engrais idéal dans les sols où l'on redoute des problèmes de salinité. Le potassium et les nitrates qu'il libère sont immédiatement disponibles pour les plantes. Il contient environ 45% de potasse pour 13% d'azote. Il s'agit d'un engrais alcalinisant qui convient bien aux sols acides.

Des solutions diluées de nitrate de potassium sont également utilisées comme engrais foliaires. Ces pulvérisations foliaires permettent de corriger des carences nutritionnelles. Elles peuvent aussi contribuer à stimuler certains processus métaboliques.

La potasse magnésienne ou patenkali

Le patenkali est un sulfate de potassium contenant du sel de magnésium. Il contient 18% de potassium, 22% de soufre et 11% de magnésium. Cet engrais, autorisé en agriculture biologique, est conseillé pour les cultures telles que la pomme de terre, les légumes et le tabac. Il est apprécié pour sa grande solubilité et pour sa pauvreté en sodium.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.

Questions