Les engrais phosphatés

Article publié , mis à jour , dans Intrants agricoles, Nutrition des plantes.

Le phosphore intervient dans divers processus métaboliques des plantes. Il est important pour leurs racines et pour leur croissance. Il est impliqué dans la chaîne de production d'énergie au niveau des cellules végétales. Les plantes utilisent le phosphore sous forme de phosphate (P2O5). Les besoins en phosphore varient en fonction des espèces. Des plantes telles que la pomme de terre, le colza et la luzerne ont des besoins très élevés en phosphore, tandis que d'autres comme l'avoine et le tournesol ont des besoins relativement faibles. Divers types d'engrais peuvent être épandus en vue de fournir ce minéral aux plantes cultivées.

Les phosphates naturels

Il existe dans la nature de nombreuses roches très riches en phosphates. L'un des exemples les plus connus est celui des apatites. Des pays tels que la Chine, les États-Unis et la Russie en possèdent d'importants gisements. Les phosphates naturels peuvent être utilisés après broyage. Cependant, ils libèrent difficilement le phosphore qu'ils renferment. Cette libération est intimement liée au pH du sol où ils sont épandus. Leur dissociation s'améliore dans les sols acides. Certaines bactéries permettent également de libérer le phosphore contenu dans les apatites.

On classe les phosphates naturels en deux groupes :

  • les phosphates naturels tendres dont la teneur en phosphore est supĂ©rieure Ă  25 %
  • les phosphates naturels solubilisĂ©s dont la teneur en phosphore est supĂ©rieure Ă  38 %

Les superphosphates

On distingue deux types de superphosphates Ă  savoir le superphosphate simple (SSP) et le superphosphate triple (TSP).

Le superphosphate simple

Cet engrais contient 16 à 20 % de P2O5. Il fut le premier engrais à être synthétisé. On l'obtient en traitant les phosphates naturels avec une solution d'acide sulfurique. Le superphosphate simple se présente sous forme de granulés de couleur grise. En plus du phosphate, le superphosphate simple apporte à la plante du soufre et du calcium.

Le superphosphate triple

Il s'agit de la forme de superphosphate la plus efficiente. Sa teneur en P2O5 est de l'ordre de 46 %. Le superphosphate triple est obtenu en faisant réagir des phosphates naturels broyés avec de l'acide phosphorique. Sa teneur élevée en phosphate et sa très grande solubilité en font un engrais très populaire. Le phosphate qu'il contient est rapidement mis à la disposition des plantes.

L'ammonium de phosphate (MAP)

Cet engrais phosphaté est également une source d'azote. Il est conçu en faisant réagir de l'ammoniac (NH3) avec de l'acide phosphorique (H3PO4). Cet engrais contient entre 48 et 61% de P2O5 et entre 10 et 12 % d'azote. Cette teneur en P2O5 en fait l'engrais le plus riche en phosphore. C'est un engrais extrêmement soluble, qui libère les nutriments qu'il renferme en un laps de temps très court. Engrais légèrement acidifiant, le MAP convient bien aux sols à pH neutre et aux sols à pH basique. Le MAP se présente sous forme de granulés de couleur claire.

Le phosphate diammonique (DAP)

Le phosphate diammonique (DAP) est issu d'une réaction contrôlée entre l'ammoniac et l'acide phosphorique. Cet engrais, qui se présente sous forme de granulé de couleur vert-clair, se manipule et se stocke très aisément. Il contient 46 % de phosphate pour 18 % d'azote. Sa richesse en nutriments essentiels lui ont permis de supplanter le MAP. Engrais très soluble, le phosphate diammonique a un léger pouvoir alcalinisant. Il élève légèrement le pH des sols. En se dissolvant, le DAP libère de l'ammoniac qui peut être nuisible aux plantules. Cet engrais ne doit pas être utilisé en pépinière et sur des jeunes plants.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.