AGRONEO

Types d'engrais azotés

Article publié , mis à jour . Par et .

L'azote est l'un des macroéléments essentiels au développement et à la croissance des plantes. Ce minéral intervient notamment dans la formation de nouvelles cellules. Il est le composant indispensable dans l'élaboration des protéines, des acides nucléiques (ARN, ADN) et de la chlorophylle. Une carence en azote a généralement un effet dévastateur sur le rendement. 5.0 1

Dans le sol, on rencontre l'azote sous deux formes minérales à savoir l'azote ammoniacal (NH4+) et l'azote nitrique (NO3-). La forme ammoniacale a une action lente et étalée dans le temps, tandis que la forme nitrique a une action très rapide. L'azote peut être fourni par divers types d'engrais.

Les engrais azotés organiques

Tous les engrais organiques renferment de l'azote à différentes teneurs. Le fumier, le lisier, le guano, les fientes de poules et le compost sont de bonnes sources d'azote minéral. L'azote contenu dans la matière organique est libéré lentement. A sa libération, il est fixé aux particules d'humus ; ce qui rend difficile son lessivage.

L'urée

L'urée est un engrais qui se présente sous forme de granulés de couleur blanche. Sa teneur de 46 % en azote en fait l'engrais sec le plus riche en azote. Cet engrais est totalement soluble dans l'eau. Sa vitesse de libération dans le sol est tributaire de la température. Elle est lente quand la température est basse et élevée quand le mercure monte. L'urée est d'abord hydrolysée en ammonium (NH4+), puis l'ammonium est lui-même converti en nitrates (NO3-). L'urée ne doit donc pas être utilisée quand l'hiver est très rigoureux car sa libération risque d'être trop lente. Son action sur les plantes est relativement lente, mais cet effet s'étale longuement dans le temps. En raison de sa susceptibilité à la volatilisation, il doit être enfoui dans le sol. L'urée représente 57 % de la consommation de d'engrais azotés.

L'ammoniac anhydre

L'ammoniac anhydre est le seul engrais utilisé à l'état gazeux. Sa teneur très élevée en azote (82%) en fait l'engrais le plus riche en azote. Il est liquéfié en vue d'assurer son transport. Injecté dans le sol à une profondeur de 10 à 12 cm, l'ammoniac anhydre se fixe aux complexes argilo-humiques du sol. Cette adsorption empêche donc qu'il soit lessivé. Marginal en Europe, l'ammoniac anhydre constitue l'engrais azoté le plus utilisé aux États-Unis. Son coût ramené à sa teneur en azote en fait un engrais très économique. Cependant, il est handicapé par le fait qu'il faut disposer d'un équipement spécialisé pour l'épandre.

Le sulfate d'ammonium

Le sulfate d'ammonium contient de l'azote ammoniacal. C'est un engrais à action soutenue, qui libère graduellement l'azote qu'il contient. Les pertes dues au lessivage sont ainsi limitée. Sa forte teneur en soufre en fait un engrais adapté aux plantes exigeantes en soufre telles que la terre, les céréales et les crucifères. Le sulfate d'ammonium possède un pouvoir acidifiant qui permet la libération des minéraux dans le sol (zinc, fer, manganèse, potassium, phosphore...). Cette particularité en fait l'engrais idéal pour les sols à pH élevé. Cet engrais contient 21 % d'azote et 60 % de soufre sous forme de SO3.

Le nitrate d'ammonium ou ammonitrate

Le nitrate d'ammonium ou ammonitrate combine les deux formes minérales de l'azote à savoir l'ammonium et le nitrate. Il contient 50 % de nitrates et 50 % d'ammonium. Sa teneur totale en azote est de 33,5 %. Il a une action rapide en raison des nitrates qu'il contient, mais également une action durable due à l'ammonium qu'il renferme. Les nitrates qu'il contient sont aisément lessivables. L'ammonitrate est fabriqué à partir d'une solution aqueuse de sulfate d'ammonium à laquelle on adjoint un support tel que la craie ou la dolomie. Il se présente sous forme de granulés solides qui s'agglomèrent facilement.

Les solutions azotées

Ce sont des solutions aqueuses d'engrais azotés. Ils proviennent généralement d'un mélange d'urée, d'ammoniac et de nitrates d'ammonium. Ils contiennent donc toutes les formes minérales d'azote. Leur action est généralement lente. Leur emploi sur les jeunes plantules est vivement déconseillé car ils risquent de les brûler. La teneur en azote des solutions azotées oscille atour de 30%.

Svp, notez l'article
5.0 1 5 1
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.

Questions