AGRONEO

Fonctionnement d'une AMAP

Article publié , mis à jour . Par et .

Une Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne (AMAP) unit des consommateurs citadins à des paysans locaux dans l'objectif commun de pérenniser la production agricole réalisée dans le respect des valeurs traditionnelles. Soucieux d'améliorer leur rapport avec l'alimentation, les consommateurs s'engagent à payer d'avance une partie de la production des paysans qui, à leur tour, produisent des denrées alimentaires sans recours intempestif aux produits chimiques. Il va sans dire que cette union est à but non lucratif, aucun bénéfice n'est généré par l'AMAP. Noté 5.0 sur 5 avec 1 votes

La distribution des paniers de produits alimentaires

La distribution est organisée de sorte que chaque « amapien » reçoive une part égale à celle des autres. Le panier peut être récupéré sur le lieu de production ou sur un site préalablement désigné par les membres de l'AMAP. Dans le second cas, chaque paysan achemine lui-même les denrées jusqu'au lieu de distribution. Après quoi, un ou plusieurs membres de l'AMAP se chargent du suivi de la liste d'émargement et de l'entretien des locaux. Les produits distribués sont destinés à la consommation ; un membre peut partager ses produits avec des amis ou des parents et en cas d'absence, il peut désigner un représentant pour récupérer son panier.

Le prix du panier en AMAP

Le prix du panier est fixé de façon équitable par le paysan en accord avec les membres de l'AMAP. Sa détermination tient compte des prévisions, des différents coûts de production et prend en compte une rémunération décente pour l'exploitant. Un panier distribué chaque semaine peut alors coûter 7, 10, 15 ou 22 euros. Chaque « amapien » s'en acquitte un, deux, trois ou six mois par avance. Il est possible de le faire chaque année mais en général, les AMAP choisissent réaliser cette collecte de fonds chaque semestre. Cela dit, sur le lieu de distribution, il n'y a aucun échange financier, conformément à la charte des AMAP. Le membre qui souhaite se retirer peut le signaler auprès du paysan au moins un mois avant la fin de la période afin qu'il ne soit pas pris en compte dans les prévisions suivantes.

Une variété de produits disponibles

Dans une AMAP, il est possible de signer plusieurs contrats avec différents paysans. Outre le partenariat avec un producteur de fruits et légumes de saison, il peut y avoir un contrat pour du fromage de vache ou de chèvre, un autre pour des œufs, un troisième du pain, etc. Chaque « amapiens » s'engage selon ses besoins et ses possibilités.

Partage de risques pour une agriculture paysanne durable

Au delà du panier de produits alimentaires, les « amapiens » et les paysans restent unis dans une solidarité durable pour la préservation des nobles acquis de l'agriculture paysanne. Cela dit, si des perturbations climatiques causent des sinistres aux paysans, ils reçoivent l'aide des « amapiens » qui pour refaire une serre démontée par le vent, qui pour nettoyer des équipements embourbés du fait d'une inondation, etc. Cette manifeste solidarité vise à encourager les paysans à continuer à produire selon les standards traditionnels, gage d'une alimentation saine et de bonne qualité, le tout dans le respect du cadre de vie et de l'environnement.

Svp, notez l'article
5.0 1
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.