AGRONEO

Pédofaune , la vie du sol

Article publié , mis à jour . Par et .

La pédofaune ou la faune du sol est l'ensemble de la faune réalisant tout ou une partie de son cycle de vie dans le sol. Celle-ci prend une part importante dans la biodiversité du sol. Le poids de la pédofaune fait en moyenne 2,5 tonnes à l'hectare et peut atteindre 5 tonnes, voire plus, si le sol est particulièrement riche en matières organiques. On considère la faune du sol comme le compartiment animal de l'édaphon qui est l'ensemble des organismes vivants dans le sol. 1.0 1

Principales espèces de la pédofaune

Les espèces de la pédofaune peuvent être divisées en 3 groupes en fonction de leurs tailles. On trouve la macrofaune désignant l'ensemble des petits animaux dont la taille est comprise entre 4 et 80 mm. Ces espèces sont bien visibles à l'œil nu. Il existe aussi la mésofaune qui regroupe de petits animaux dont la taille se situe entre 0,2 et 4 mm. Ceux-ci ne sont visibles qu'à la loupe. Enfin, on parle de microfaune quand il s'agit de petits animaux mesurant moins de 0,2 mm. Pour les apercevoir, l'usage d'un microscope est nécessaire.
Lucarne sur quelques animaux très fréquents de la pédofaune.

Les vers de terre

Ce sont des annélides oligochètes dont la majorité est de la famille des Lumbricidés. En fonction de la nécromasse (matière organique morte), le nombre de vers de terre peut être élevé ou pas. On peut ainsi compter une centaine de vers de terre au mètre carré dans les sols peu fumés et leur nombre peut aller au-delà de 1000 au mètre carré dans les sols peu fumés.

On note parfois une absence totale de vers de terre sur certains sols particulaires. Ces animaux aiment l'humidité et les températures moyennes. En hiver, ils peuvent s'enfoncer plus ou moins profondément et ont tendance à remonter en surface pendant le printemps et l'automne. Les vers de terre sont actifs pendant toute l'année. Pour leur métabolisme glandulaire, ces animaux ont besoin d'un pH neutre ou pas très acide et de la matière organique.

Les arthropodes

Les collemboles, les myriapodes et les arachnides sont les principales espèces qui forment les arthropodes. Certains se présentent comme des parasites qui font des dégâts importants sur les plantes cultivées. On peut citer en exemple les vers blancs, les noctuelles et les taupins. D'autres jouent un rôle important dans la circulation de la nécromasse. Contrairement aux vers de terre, les arthropodes ne mélangent pas les aliments ingérés à la terre et prennent part à leur fragmentation, une action importante dans le processus d'humification des sols.

Les protozoaires

On les trouve en abondance dans les 10 premiers centimètres du sol. Ils sont en très grand nombre lorsque les sols sont humides et particulièrement riches en matières organiques. Le poids des protozoaires à l'hectare est compris entre 3 et 400 kg à l'hectare. Parmi ces espèces, se trouvent des consommateurs de bactéries ainsi que des prédateurs d'autres protozoaires comme les amibes à thèque, les ciliés et les flagellés. Ces espèces sont utiles dans la régulation des flores bactériennes en assurant le rajeunissement de leurs populations.

Les nématodes

Ce sont de minuscules vers ronds dont la plupart est saprophyte. Certains sont des parasites. On trouve des nématodes prédateurs de protozoaires ainsi que d'autres nématodes. Ces vers se rencontrent en grand nombre dans les sols des prairies, avec près de 20 millions au mètre carré. Les nématodes sont intégrés dans la lutte biologique.

Actions des espèces de la pédofaune

Les espèces de la pédofaune exercent principalement trois actions qui participent à la formation du sol et à l'entretien de sa fertilité.

Activité mécanique

La première action est mécanique. A ce sujet, il faut savoir que les animaux du sol fragmentent les matières organiques, une activité qui peut se faire de diverses manières. Par exemple, les vers de terre le font de façon grossière alors que les nématodes et les arthropodes s'y prennent en finesse.

Mais quelle que soit la manière, la fragmentation est utile car elle permet d'augmenter la surface d'attaque des matières organiques par les champignons du sol et les bactéries. Ces espèces de la pédofaune participent donc au transport actif de ces matières organiques sur tous les horizons. L'activité des vers de terre permet la macroporosité du sol à 50%, alors que le labour ne parvient à ne faire que le quart.

Activité chimique

La deuxième action de ces animaux est chimique et cela se vérifie plus en analysant le fonctionnement des vers de terre. Ces animaux ont besoin du calcium pour leur métabolisme et contribuent à la circulation de cet élément dans le sol. Aussi, leurs déjections sont riches en ammoniaque, en potassium, en magnésium et en phosphore, des éléments bénéfiques au sol et mieux assimilables lorsqu'ils transitent dans le tube digestif de ces espèces.

Activité biologique

La troisième action des animaux de la pédofaune est biologique. Cela se justifie par le fait que toutes ces espèces du sol sont microphytophages. Les aliments qu'ils consomment sont couverts de bactéries, de cyanobactéries ou de mycéliums et certains de ces microorganismes ne sont pas détruits au cours du transit digestif. Ils sont même stimulés. A partir des déjections de ces animaux, la formation de l'humus se fait plus vite.

Svp, notez l'article
Noté 1.0 sur 5 avec 1 votes
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.