La verticilliose

Article publié , mis à jour , dans Champignons.

La verticilliose est une maladie des plantes causée par des champignons du genre Verticillium appartenant à la division des Ascomycota. Ce type de champignons peut être reparti en 3 groupes à savoir les mycopathogènes, les entomopathogènes et les agents pathogènes dans lesquels on trouve ceux qui sont responsables de la maladie. La verticilliose affecte plusieurs plantes dont le coton, les pommes de terre, les tomates, les poivrons et plusieurs plantes ligneuses ornementales.

Agents pathogènes

Compte tenu de la diversité des champignons responsables de la verticilliose, il existe ainsi plusieurs formes de la maladie. On trouve ainsi la verticilliose du houblon dont l'agent pathogène responsable est Verticillium dahliae Kleb. Décrite pour la première fois en 1861, le Verticillium lecanii Viegas est un autre agent responsable de la verticilliose. Sa distribution est mondiale grâce aux insectes. Plus de 300 espèces de plantes cultivées sont affectées par un champignon Verticillium d'origine allemande. Il s'agit du Verticillium albo-atrum Reinke & Berthold. Ce parasite peut persister dans le sol en tant qu'organisme saprophyte pendant plus de 15 ans.

SymptĂ´mes de la verticilliose

Certains symptômes de la verticilliose sont semblables à ceux de la fusariose. En général, la maladie se manifeste par l'apparition brutale de taches noires sur l'écorce des arbres et des nécroses sont visibles sur le tronc de ceux-ci. Il peut se produire un dépérissement complet des branches et même de l'arbre entier. Au niveau des feuilles, on remarque une sorte de teinte grise qui devient ensuite brune. Elles s'enroulent vers la face inférieure tandis que le bois prend une coloration brun-rougeâtre qui s'étend vers la base du rameau. Souvent dans des cas graves, il se produit d'importantes sorties de rejets au pied de l'arbre. La plante entière peut mourir de cette situation.

Lutte

Aucun traitement curatif n'existe pour contrer la verticilliose. Cela dit, il faut faire de la prévention afin de lutter contre la maladie. Il existe des mesures prophylactiques à suivre. Par exemple, en ayant bien compris que cette pathologie est dans le fond relative à un problème de vigueur, il faut adopter des techniques culturales permettant de limiter la vigueur des arbres comme les tailles et les fertilisations légères, et la réduction des irrigations. Et comme les champignons responsables peuvent demeurer longtemps dans le sol, il faut éviter de trop travailler le sol au risque de les disséminer. Lorsque le verger est infecté, il est nécessaire de vite couper toutes les branches atteintes à la première observation des symptômes. Cela permettra de stopper la propagation du champignon.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.