L'ascochytose

Article publié , mis à jour , dans Champignons, Maladies de plantes.

L'ascochytose est une maladie qui touche plusieurs plantes cultivées. Elle se présente alors sous plusieurs formes, selon la plante affectée, et est ainsi engendrée par une diversité d'agents pathogènes.

Agents pathogènes et symptômes

Parmi les cas d'ascochytoses les plus répandues, on peut citer celle du pois chiche, celle du chrysanthème et celle de la fèverole.

Pour l'ascochytose du pois chiche

L'ascochytose du pois chiche est une pathologie causée par Ascochyta rabiei, un champignon qui s'attaque à toutes les parties aériennes des pois chiche. On recense dans toutes les régions produisant massivement cette variété de pois de nombreux cas de la maladie. Lorsque la plante est atteinte, les symptômes de l'infection sont visibles sur les feuilles, les gousses et les tiges à tous les stades de croissance. Mais c'est pendant la floraison que la sensibilité est plus grande. La pathologie provoque de faibles rendements dans la culture de pois chiche et il faut parfois craindre pour une perte de production à 100%.

Pour l'ascochytose du chrysanthème

C'est le champignon Didymella ligulicola qui est responsable de l'ascochytose du chrysanthème. La maladie se répand plus sur les fleurs et les boutures de la plante. Suite à l'attaque du parasite, on aperçoit des points rougeâtres et brunâtres sur les fleurs tandis que les feuilles ont recouvertes de taches de couleur brun noir pouvant s'étendent sur toutes les parties du limbe. Au fur et à mesure, l'infection se généralise et les pétales finissent par se coller les uns sur les autres. Il n'est pas rare de découvrir de la pourriture à la base des jeunes feuilles.

Pour l'ascochytose de la féverole

Comme pour le pois chiche, l'ascochytose touche tous les organes aériens de la fèverole. Pour cette plante, l'agent pathogène s'appelle Ascochyta fabae qui a une répartition homogène. Sur les feuilles infectées, on remarque des taches de petite taille, avec un diamètre de 3 mm environ. Elles sont du genre « brûlure de cigarette » avec un pourtour noir, un centre clair, et la présence de plusieurs pycnides. Les taches se nécrosent plus tard et trouent les feuilles. Les tiges présentent des lésions brun-rougeâtre et finissent par se fragiliser. Quant aux gousses, on remarque qu'elles sont toutes nécrosées et les graines infectées laissent voir des taches circulaires de couleur brun rouge.

Lutte contre les différents cas d'ascochytoses

Pour éviter l'ascochytose sur les pois chiches, il est recommandé d'utiliser des semences certifiées et indemnes de maladie. La transmission du pathogène sur cette plante peut être freinée par l'application de produit à base de thiabendazole et de carbathine.

Concernant l'ascochytose du chrysanthème, il est possible de la prévenir en faisant un arrosage au pied des plantes et en veillant à bien aérer les cultures.

Quant à la lutte contre l'ascochytose de la féverole, les traitements pour les espèces d'hiver doivent se faire dès l'apparition des premiers symptômes. Au printemps, même s'il y a généralement peu d'attaques, il faut tout de même bien surveiller les plants à partir dès leur floraison. Pour toutes les plantes, il est bon d'éliminer les résidus de culture afin d'éviter la transmission par divers agents pathogènes.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.