Coca, la plante de la cocaïne

Article publié , mis à jour , dans Plantes psychotropes.

La coca est une espèce végétale de la famille des Erythroxylacées classée parmi les plantes psychotropes. Originaire d'Amérique du sud, la coca a un rôle très important dans la culture andine où elle fait l'objet de plusieurs utilisations rituelles ou médicinales. La plante pousse à l'état sauvage dans la cordillère des Andes, à des altitudes allant de 300 à 2 000 mètres. La coca est un arbuste mesurant entre 1,5 et 4 mètres de haut. Elle affiche des feuilles de couleur vert clair desquelles est extraite la cocaïne. En langue quechua, la coca est appelée « mama inala ».

Espèces

Les botanistes ont cru au départ que toutes les plantes de coca cultivées étaient issues d'une même espèce. On sait aujourd'hui qu'il y en a deux qui ont été domestiquées. Il s'agit de Erythroxylum coca et Erythroxylum novogranatense, deux espèces auxquelles sont affiliées chacune deux variétés. En effet, de la première sont issues les variétés Erythroxylum coca Lam. Var. coca et Erythroxylum coca var. Ipuda Plowman, tandis que les variétés Erythroxylum novogranatense (Morris) Hieron var. novogranatense et Erythroxylum novogranatense var. truxillense (Rusby) Plowman appartiennent à la deuxième.

Propriétés

Dans la seule feuille de coca, on trouve plus de 14 principes actifs, principalement des polysaccharides et des alcaloïdes. On peut citer en exemple la cocaïne, la papaïne, la quinoléine, la hygrine, la benzoïne, la globuline, la polyglobulie, la cocamine et l'inuline. En outre lorsqu'on prend 100 g de feuilles de coca, on fait un apport complet en vitamine A, en phosphore, en calcium et en riboflavine.

Effets psychotropes

La cocaïne extraite des feuilles de coca est à la base des effets psychotropes de la plante. Le sujet qui en consomme est envahi par une forte euphorie appelée « flash ». Celui-ci se croit intellectuellement puissant du fait d'une fausse impression d'élévation intellectuelle. En plus, il montre une indifférence à la faim, à la douleur et à la fatigue. Le sujet ne tarde pas à halluciner et à délirer.

Consommation

La plante se consomme de diverses manières. Les feuilles sont mastiquées et ont le pouvoir d'apporter une stimulation légère. La chique d'une pâte masticatoire peut être réalisée pour cela à partir d'un mélange de feuilles et d'un alcali fait avec des cendres de pommes de terre, de chaux ou de banane. On réalise en outre une tisane avec ces feuilles, une élaboration qui produit le même effet que la mastication. Généralement, la plante est recherchée par les acteurs du marché des stupéfiants pour l'extraction de la cocaïne qu'elle contient. C'est même cette forme d'exploitation de la plante qui a fait sa renommée dans le monde. Les Etats-Unis ont l'intention d'éradiquer sa culture en Amérique latine afin de mettre fin au trafic de drogue qui en est issu.

Propriétés thérapeutiques des feuilles de coca

La coca est utilisée dans le domaine médicinal du fait de l'importance de ses propriétés thérapeutiques. En effet. La globuline qu'elle contient est une protéine cardiotonique qui permet d'améliorer le travail du cœur. Ainsi, la coca peut permettre d'éviter certaines pathologies comme l'hypotension et la tachycardie. La présence de pyridine parmi ses principes actifs aide à stimuler la circulation sanguine et à oxygéner le cerveau. Les chercheurs pensent aussi que l'inuline contenue dans la plante peut améliorer le fonctionnement du foie et participer à l'élimination des substances nocives et toxiques non physiologiques. Il faut simplement retenir que la plante possède principalement des propriétés anesthésiques, diurétiques et cardiotoniques.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.