Cultiver la stévia

Article publié , mis à jour , dans Plantes succulentes, Astéracées, Édulcorants extraits de plantes, Obésité.

La stévia est un genre de plantes de la famille des Astéracées, rassemblant près de 240 espèces végétales pouvant être des herbes aromatiques ou des arbrisseaux. Les stévias sont originaires de l'Amérique du sud où elles poussent encore à l'état sauvage dans les prairies ou les massifs montagneux. C'est le botaniste et médecin espagnol Petrus Jacobus Stevus qui donna son nom à la plante, même si c'est Moisés Santiago Bertoni, également botaniste, qui la décrivit pour la première fois en 1899 pendant ses recherches dans l'est du Paraguay. Les espèces Stevia rebaudiana et Stevia eupatoria font partie des plus répandues parmi les stevias. Ces plantes ont une faible teneur en glucides et contiennent des édulcorants naturels. Elles sont souvent appelées « feuilles de miel » du fait de leur goût sucré.

Culture de la stévia

Il faut de la luminosité pour faire pousser correctement la stévia. La plante n'a pas d'exigences particulières en matière de sol et peut même se contenter des terres pauvres. Les anciennes parcelles consacrées à la culture des vignes conviennent à cette plante. Aussi, elle serait dans de bonnes conditions si un apport organique d'azote est fait. La stévia ne supporte pas les températures inférieures à 5°C et est ainsi vivace dans les régions chaudes.

Techniques culturales

La plante peut être cultivée par semis. Cependant, compte tenu du faible taux de germination des graines, il est recommandé de procéder par bouturage. En avril, la culture de la stévia est possible par plantation en pots. Cette méthode peut être faite en pot et est parfaitement indiquée dans les régions où l'hiver est rude. Il est recommandé avant la mise en pot d'arroser légèrement les plants et de les disposer dans un mélange de terreau et de gel. Pour permettre un bon enracinement, il importe de verser un demi-litre d'eau sur chaque motte.

Entretien

Il est possible que les plants se couchent sous l'effet du vent. Un tuteurage est donc à prévoir. Il ne faut pas laisser les fleurs sur la plante au risque de la voir mourir. Elles doivent donc être coupées dès qu'elles se présentent. On peut pincer les tiges afin que la plante s'épaississe vers le bas et non vers le haut. La pratique d'une taille est la bienvenue car elle permet à la stévia de bien monter en hauteur et de bien renforcer la tige centrale. Cette opération permet d'obtenir l'année suivante une plante plus vigoureuse, avec une base plus fournie. Il faut bien arroser la stévia, notamment en cas de sécheresse et de fortes chaleurs.

Maladies et ravageurs

Cette plante est peu sensible aux maladies et aux ravageurs. Toutefois, il faut faire attention aux lapins qui se signalent souvent dans les cultures.

RĂ©colte

Dans l'année, il peut avoir deux récoltes de stévia. La première a lieu en juillet et la deuxième en septembre. Il faut savoir qu'au Paraguay, un des pays où la culture de la plante est développée, il y a souvent jusqu'à 4 récoltes de stévia au cours de l'année. Les feuilles sont récupérées après avoir coupé la plante à 15 cm de hauteur. Elles sont ensuite séchées. Une parcelle de stévia est active pendant 5 ou 6 ans.

Extraction des molécules sucrantes de la stévia

Dans la plante, on trouve 4 molécules sucrantes appelés steviols glycosides. Il s'agit du stevioside, du rebaudioside A, du rebaudioside C et du dulcoside A. Le rebaudioside A a le pouvoir sucrant le plus important. Cette molécule a un goût sucré valant plus de 300 fois celui du saccharose. Après extraction de ces steviols glycosides, une poudre blanche est obtenue, une poudre qui ne provoque pas de carie et qui n'engendre aucune prise de poids exagérée. L'extraction se fait classiquement à partir d'une infusion des feuilles séchées de la plante. La plupart des industriels le fait en utilisant des solvants chimiques. Par ailleurs, des sociétés ont mis en place des techniques d'extraction qui ne nécessitent pas de sécher les feuilles. Ces méthodes permettent ainsi de se passer de l'étape du séchage après récolte.

Consommation et utilisation de la stévia

Depuis plusieurs siècles, les feuilles de l'espèce Stevia rebaudiana sont consommées dans les aliments ou en infusion de thé dans des pays comme le Paraguay et le Brésil. L'utilisation des édulcorants de la stévia est autorisée dans l'élaboration de plusieurs boissons. C'est ainsi que Coca-Cola a lancé en 2013 le « Coca-Cola Life » à la stévia, une boisson qui a déjà été testée en Argentine.

Sur le plan médicinal, des recherches ont montré les effets positifs de la stévia sur l'obésité et sur l'hypertension. Cette plante est en outre utilisée pour ses vertus dermatologiques. Elle serait ainsi capable de traiter l'eczéma et l'acné, ainsi que les problèmes survenant au niveau du cuir chevelu.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.