La tormentille, antibiotique, hémostatique et hypoglycémiante

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Rosacées.

La tormentille, de son nom scientifique Potentilla erecta, est une herbacée pérenne de la famille botanique des Rosacées. Aux nombre de ses dénominations vernaculaires, on compte « Potentille tormentille » et « Potentille dressée ». Dans certaines contrées, on lui attribue les noms d'« herbe de sainte Catherine » et « herbe au Diable ».

La tormentille est très commune dans les prairies, les landes, les montagnes, les tourbières, y compris les abords des routes et les pâturages. La plante affectionne les sols acides, les sols sablonneux et les dunes. Elle se développe à l'état spontané principalement en Scandinavie et en Asie occidentale.

La tormentille est une plante rampante ayant des tiges droites et inclinées vers le haut. Ces tiges, qui ne s'enracinent pas, peuvent atteindre une taille de 10 à 30 centimètres. Cette plante fleurit de mai à août, voire septembre. Ses fleurs de couleur jaune sont larges de 7 à 11 millimètres et croissent à la pointe d'une longue tige. Elles ont presque toujours quatre pétales entaillés, ayant chacun une longueur comprise entre 3 et 6 mm. Ils sont un peu plus longs que les sépales.
On dénombre 20 à 25 étamines. Les feuilles basilaires sont longuement pétiolées, tandis que celles situées sur les tiges fleuries sont généralement sessiles et ont des pétioles courts. Brillantes et alternes, ces feuilles se composent de trois folioles pourvues de marges ondulées. Les stipules jumelées sont feuilletées, palmées et lobées. La plante produit 2 à 8 fruits secs non comestibles.

Propriétés médicinales

Contenant plus de tannins que l'écorce de chêne, toutes les parties de la tormentille sont fortement astringentes. Cette plante est considérée comme l'un des astringents indigènes les plus sûrs et elle est largement utilisée en phytothérapie pour le traitement de la diarrhée, la dysenterie, les maux de gorge, entre autres. Toute la plante, et en particulier le rhizome, a des propriétés antibiotique, hémostatique et hypoglycémiante. La tormentille est utilisée dans le traitement du syndrome du côlon irritable, de la colique simple et de la colique ulcéreuse.

En usage extérieure, la plante peut être utilisée pour soulager les coupures, les plaies et différentes affections cutanées. Une décoction concentrée est recommandée comme bain de bouche contre les ulcères buccaux et l'inflammation des gencives. L'efficacité de la tormentille en tant que remède contre la rage dentaire est indéniable. Un baume préparé à partir de rhizomes déshydratés de tormentille a été traditionnellement utilisé comme médicament pour traiter plusieurs affections, y compris l'arrêt des hémorragies. Les extraits sont utilisés pour traiter les fissures de l'anus et des mamelons.

Préparation

Toutes les parties de la plante, y compris les rhizomes et les parties aériennes, sont utilisées. La teinture-mère, préparée à partir d'extraits des parties aériennes, constitue la principale forme galénique utilisée en phytothérapie. Mis à part les tanins qui constituent 15 à 20% de son contenu, la tormentille contient également des catéchines, des procyanidines, du kaempférol, de l'acide quinovalique, de l'acide ursolique, des lévigatines B et F, de la pédonculagine, de l'agrimoniine et de l'acide tormentillique.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.