Le thym commun

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Thym, Lamiacées, Rhume, Troubles digestifs, Plantes à composés antalgiques.

Le thym commun, également désigné « farigoule », est un sous-arbrisseau placé dans la famille des Lamiacées. Son nom scientifique est Thymus vulgaris. Cette plante est commune dans les steppes du sud de l'Europe et du nord de l'Afrique. Sa culture est répandue dans le monde entier et est surtout indissociable de la culture méditerranéenne. C'est une plante médicinale dont les propriétés thérapeutiques sont nombreuses du fait de sa teneur en plusieurs constituants médicaux.

Propriétés et substances actives

La plante possède des propriétés expectorantes, antalgiques, antivirales, antifongiques, antibactériennes, digestives, antiseptiques, anti-infectieux et astringentes. Elle renferme des flavonoïdes et des tanins. Selon les espèces de thym, on trouve une diversité de substances actives dans l'huile essentielle de la plante dont le thymol, le paracymène, le linalol, le géraniol et le carvacrol.

Indications thérapeutiques

En tant qu'anti-infectieux, le genre de thym à thymol se présente comme un bon stimulant immunitaire et circulatoire. Il est indiqué dans le traitement de l'asthme, de la couperose, de la fatigue générale et des dermites irritatives. Son action thérapeutique contre la carie dentaire est satisfaisante. Les propriétés antifongiques de la plante sont mises en évidence avec le thym à linalol qui permet de lutter contre les infections provoquées par Candida albicans, un champignon microscopique à la base de plusieurs maladies.

Le thym à paracymène met en évidence les propriétés antalgiques de la plante lui permettant de traiter l'arthrose et les rhumatismes. Le thym à géraniol fait profiter des propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales de la plante, des propriétés importantes dans le traitement de l'entérite virale et des bronchites. Ce genre de thym permet aussi de faciliter les accouchements. En général, le thym permet de traiter efficacement les blessures cutanées mineures, les inflammations des muqueuses buccales et différentes affections broncho-pulmonaires.

Administration

On peut faire des traitements par voie interne à partir d'infusion de thym. Pour traiter par exemples une inflammation des voies respiratoires, il faut infuser 1 à 2g de thym séché dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes. Plusieurs tasses du remède peuvent être prises au cours de la journée. Il existe aussi des extraits fluides de thym commun à diluer dans de l'eau ou du jus. Il est recommandé d'en prendre entre 20 et 40 gouttes, 3 fois par jour.

Il faut respecter le même dosage concernant l'élaboration thérapeutique de la plante en teinture. Pour soigner les plaques dentaires et les affections buccales, il existe des rince-bouches ou gargarisme faits à base de thym. Pour ce traitement, il faut infuser 5g de thym séché dans 100 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes et s'en servir pour se rincer ou se gargariser la bouche 2 à 3 fois par jour. Des compresses réalisées avec le thym peuvent être appliqués sur les plaies et les irritations cutanées mineures.

Précaution d'emploi et contre-indications

Les personnes allergiques aux plantes de la famille des Lamiacées doivent éviter de prendre du thym. On note aussi que celles montrant une sensibilité au pollen de bouleau ou au céleri peuvent souffrir de sensibilité croisée après consommation de thym. Les huiles essentielles issues de la plante doivent être utilisées par voie orale sous la surveillance d'un aromathérapeute. Et en cas d'application sur la peau, il faut absolument les diluer.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.