Le tamaris, efficace pour stopper diarrhées et hémorragies

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Rhume, Constipation, Diarrhée.

Le tamaris ou tamarix, de son nom scientifique Tamarix gallica, est un arbuste ou un petit arbre à feuilles caduques, qui peut parfois atteindre jusqu'à 5 mètres de haut. Cette plante, également connue sous l'appellation de « tamaris de France », est indigène en Arabie Saoudite et dans la péninsule du Sinaï. Appartenant à la famille botanique des Tamaricacées, le tamaris est très répandu dans la région méditerranéenne, notamment dans le sud-ouest de la France. Il a été décrit en 1753 par le taxonomiste Karl Von Linné, mais était déjà en culture depuis 1596.

Le tamaris a des rameaux ligneux fragiles, qui tombent en automne en même temps que les petites feuilles qui les couvrent. Ces feuilles sont étroites et pointues. Leur forme est, en fait, une adaptation dans le temps à des conditions climatiques extrêmement sèches. Les fleurs roses sont minuscules, hermaphrodites et portées sur des pointes étroites ayant la forme de plumes. Ces plantes fleurissent régulièrement, d'abord en mai, et parfois une seconde fois en août. Dans sa région d'origine, la plante pousse dans des zones humides telles que les berges, en particulier dans sur des sols salins. Le tamaris est très cultivé en tant que plante ornementale pour sa production abondante de fleurs roses très voyantes.

Propriétés médicinales

Le tamaris a des propriétés anti-diarrhéiques et laxatives. La plante est à la fois astringente et antimicrobienne. La plante a aussi des effets positifs et stimulants sur la fonction hépatique. Elle est également anti-inflammatoire. L'un des principaux usages médicaux du tamarix est le traitement des problèmes gastro-intestinaux. Connu pour sa capacité à arrêter la diarrhée, il peut aider à traiter la dysenterie et d'autres maladies qui entraînent la production de selles molles. Ses propriétés laxatives en font un traitement de choix pour les personnes souffrant de constipation.

Le tamarix peut efficacement traiter les hémorroïdes, ainsi que les parasites intestinaux. Les extraits de feuilles et de fleurs de tamarix peuvent être utilisés pour le traitement des coupures ouvertes, des plaies et autres pathologies de la peau. Les propriétés astringentes de la plante la rendent idéale comme compresse pour stopper les hémorragies. Ses propriétés antimicrobiennes peuvent empêcher l'infection et aider les plaies à guérir plus rapidement.

Cette capacité à combattre les bactéries et les virus la rend utile pour lutter contre le rhume et les autres infections respiratoires. Les maladies qui affectent le foie, comme l'hépatite et la cirrhose, ont traditionnellement été traitées avec des extraits de la plante. La douleur articulaire et l'enflure associée au rhumatisme peuvent être atténuées par une application externe de feuilles de tamaris.

Préparation

Les propriétés médicales de la plantes sont dues à son contenu en polyphénols. Elle contient notamment de la catéchine, de l'isoquercitine et de l'acide syringique. Les parties les plus couramment utilisées sont l'écorce et les jeunes pousses. Les formes galéniques disponibles en phytothérapie sont le macérat glycériné de jeunes pousses et la teinture-mère de rameaux fleuris. L'huile essentielle extraite par distillation de l'écorce de la plante est utilisée en aromathérapie pour le traitement d'un certain nombre d'affections.

En préparation maison

  • Décoction : feuilles ou écorce, 20 à 40 g par litre d'eau ou de bouillon ; La dose recommandée est de 2 ou 3 tasses par jour
  • Vin : écorce ou feuilles en poudre, 25 à 50 g par demi-litre de vin, deux jours de macération et filtrez ; La dose conseillée est de 1 ou 2 demi-tasses par jour

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.