Le serpolet, une plante locale qui soulage divers maux

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Lamiacées.

Thymus serpyllum, également connue sous les noms vernaculaires de serpolet et de thym serpolet, est une espèce de plante à fleurs appartenant à la famille des Lamiacées, famille à laquelle appartient également la menthe. On trouve ce sous-arbrisseau dans la plupart des pays de l'Europe et de l'Afrique du Nord.

Le serpolet est généralement un petit arbrisseau prostré à faible croissante, dont les tiges rampantes peuvent atteindre 10 cm de long. Les feuilles de cette plante aromatique sont ovales ou lancéolées. Elles sont opposées, presque sans pédoncule, avec des folioles linéaires elliptiques à pointe ronde et bordures non dentées. Ces feuilles persistantes ont une longueur généralement comprise entre 3 et 8 mm.

La plante fleurit la plupart du temps en été. Les fleurs fortement parfumées sont soit rose-violacées, soit magenta, rarement blanches. Elles ont toutes 4 à 6 mm de long et sont rassemblées en grappes. Leurs calices sont en forme de tube et leurs corolles sont irrégulières, rectilignes et velues. Chaque fleur a quatre étamines saillantes et deux carpelles fusionnés. Le fruit est un cénocarpe sec, à quatre loges. Très rustique, le serpolet tolère grandement le piétinement et produit, selon la variété, un arôme fortement herbeux ou légèrement citronné.

Propriétés médicinales

Le serpolet est un remède domestique très courant, qui est particulièrement utilisé pour ses propriétés antiseptiques et son effet bénéfique sur le système digestif. La plante est anthelminthique, fortement antiseptique, antispasmodique, carminative, déodorante, diaphorétique, désinfectante, expectorante, sédative et tonique. Elle intervient dans le traitement de pathologies comme la bronchite, le catarrhe, la laryngite, l'indigestion doublée de flatulence, les menstruations douloureuses, les coliques et la gueule de bois. Elle peut être efficacement utilisée dans le traitement de l'alcoolisme. Le serpolet ne doit cependant pas être prescrit aux femmes enceintes. En utilisation externe, elle s'emploie pour traiter les blessures mineures de la mastite, de la bouche et de la gorge. Les graines servent aussi comme vermifuge.

Préparation

La plante peut être utilisée fraîche à tout moment de l'année. Elle peut être récoltée à la floraison pour être distillée en vue d'obtenir de l'huile essentielle. L'huile essentielle issue des feuilles sert pour le traitement des pathologies liées au stress. Elle peut être également séchée pour un usage ultérieur. Le serpolet peut aussi se préparer sous forme sirops, teintures, infusions, décoctions ou thé.

Pour réduire le mucus dans les bronches et soulager la toux, on peut préparer du thé avec 15 g de serpolet, 15 g de racine d'onagre (primula officialis) et 15 g de feuilles de tussilage (tussilago farfara). On mélangera les ingrédients dans une tasse et on y versera 250 ml d'eau bouillante. Il faudra laisser reposer pendant 15 minutes et ajouter 1 cuillère à soupe de miel.

La préparation d'une teinture de serpolet nécessitera 200 g de feuilles fraîches de serpolet, 100 g de glycérol, 320 g d'alcool concentré (96%) et 580 g d'eau bouillie. On versera les feuilles hachées dans le mélange de glycérol-alcool, puis le mélange sera macéré durant 8 jours. Il devra être agité de temps en temps.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.