Se soigner avec la scrofulaire noueuse

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales.

La scrofulaire noueuse, de son nom scientifique Scrophularia nodosa est une plante herbacée vivace qu'on rencontre fréquemment dans les régions tempérées de l'hémisphère Nord, à l'exception de la partie occidentale de l'Amérique du Nord. Cette plante, qui porte également les noms d' « herbe de siège », « bétoine d'eau » et « scrofulaire aquatique », affectionne les sols humides et les aires cultivées. Plante de la famille botanique des Scrofulariacées, la scrofulaire est fréquente en Europe sur les berges des cours d'eau, de même qu'aux abords des fossés.

La scrofulaire a une racine vivace, blanchâtre, tubéreuse et noueuse. Sa tige est lisse, dressée et quadrangulaire avec une hauteur 1 à 1,5 m.

Les feuilles sont opposées, pétiolées, ovales ou ovales-oblongues. Leur limbe dépourvu de pilosité est mince avec des bordures sont dentées et sommet pointu.

La plante fleurit de juin à septembre, et les graines mûrissent de juillet à septembre. Les fleurs sont petites, ovales et arborent une teinte violacée. Elles se forment sur les bourgeons axillaires ou terminaux. Les fleurs à cymes lâches sont rassemblées dans les panicules oblongues ou pyramidales. Le calice est pourvu de 5 sépales ovales et obtus. La corolle irrégulière et de couleur verte est dotée d'une bordure violette.

Le fruit est une capsule ovale, oblongue et glabre. Elle est déhiscente à maturité.

Propriétés médicinales

La scrofulaire est une plante détoxifiante, qui peut être utilisée pour traiter diverses affections de la peau. Elle est dotée de propriétés anti-inflammatoire, diurétique, purgative et stimulante.

La décoction peut être appliquée extérieurement pour traiter des maux tels que les entorses, les enflures, les brûlures ou les inflammations.

Elle est bénéfique dans le traitement des maladies cutanées chroniques telles que les plaies scrofuleuses et la gangrène.

Les feuilles peuvent être appliquées fraîches ou transformées en pommade.

En utilisation interne, la plante est utilisée dans le traitement des maladies chroniques de la peau comme l'eczéma, le psoriasis et le prurit. Elle traite efficacement la mammite, le gonflement des ganglions lymphatiques et les problèmes circulatoires.

La racine est anthelminthique. La plante ne doit cependant pas être prescrite à des personnes souffrant de problèmes cardiovasculaires.

Préparations

La décoction se prépare avec les racines ou les feuilles de la plante. Elle requiert 30 à 60 grammes de matière végétale pour un litre d'eau. La posologie sera de deux ou trois tasses par jour.

Le suc est préparé à partir des feuilles broyées, pressées puis filtrée. Il se boit à raison de deux ou trois cuillerées au quotidien. Un sirop de suc de feuilles peut être aussi préparé. Il nécessite une tasse d'eau, 100 grammes de feuilles fraîches, ainsi que 100 à 150 grammes de sucre. Le suc est d'abord extrait, puis mélangé aux autres ingrédients. Le tout est porté au feu jusqu'à l'épaississement du sirop. Le patient prendra deux ou trois cuillerées de ce remède au quotidien.

Un macérât peut être formulé à partir de vin et de poudre de racine ou de feuilles. Il nécessitera 30 à 50 grammes de feuilles pour un demi-litre de vin blanc. La posologie sera de une ou deux tasses au quotidien.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.