Le saule blanc, un antalgique naturel

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Plantes à composés antalgiques.

Le saule blanc, de son nom scientifique Salix alba, est une espèce d'arbre originaire des régions tempérées d'Europe, d'Asie occidentale et d'Asie centrale. Son nom dérive de la couleur blanche qu'arborent la face inférieure des feuilles. Cette plante de la famille de la famille des Salicacées est également connue sous les appellations d'osier blanc, saule vivier, saule argenté et saule commun. Rares en forêts, les saules occupent plutôt les zones vides comme les remblais humides et les îles.

Le saule blanc est un arbre à feuilles caduques de taille moyenne, qui peut atteindre 10 à 30 m de hauteur. Son tronc atteint facilement 1 m de diamètre, tandis que sa couronne est irrégulière et parfois inclinée. L'écorce gris-brun est profondément fissurée sur les arbres les plus vieux. Les pousses varient de gris-brun à vert-brun selon les variétés.

Les feuilles sont plus pâles que chez la plupart des autres saules, en raison de la présence de poils blancs très fins et soyeux. Elles ont une longueur de 5 à 10 cm et une largeur de 0,5 à 1,5 cm.

Les fleurs sont produites au début du printemps, et sont pollinisées par les insectes. Le saule est une plante dioïque, c'est-à-dire que les fleurs mâles et femelles sont produites par des arbres différents. Les fleurs mâles mesurent 4 à 5 cm de long, tandis que les femelles sont longues de 3 à 4 cm. Les fruits portés par les pieds femelles sont des capsules contenant chacune de nombreuses petites graines dispersées par le vent.

Propriétés médicinales

L'utilisation de l'écorce de saule blanc remonte à l'époque d'Hippocrate (400 av. J.-C.). À cette époque, on conseillait aux gens de mâcher l'écorce pour réduire la fièvre et l'inflammation. L'écorce de saule a été utilisée durant des siècles en Chine et en Europe et continue à être utilisée aujourd'hui pour le traitement de la douleur, en particulier les douleurs au bas du dos et l'arthrose.

La plante traite également les maux de tête, de même que les affections inflammatoires comme la bursite et la tendinite.

L'écorce de saule blanc contient de la salicine, qui est un composé chimique similaire à l'acide acétylsalicylique, que contient l'aspirine. Combiné aux puissants composés anti-inflammatoires que sont les flavonoïdes, la salicine est responsable des propriétés antidouleur de la plante. Dans les années 1800, la salicine a été utilisée pour développer l'aspirine. Le saule blanc soulage la douleur plus lentement que l'aspirine, mais ses effets peuvent durer plus longtemps.

Le saule blanc apaise l'estomac, traite la peau, aide à la perte de poids et maintien la bonne santé des dents et de la bouche.

Préparations

La décoction pour les usages intérieurs requiert 30 à 60 grammes d'écorce pour un litre d'eau. Le patient en prendra 2 ou 3 tasses au quotidien.

60 à 100 grammes de poudre de racines peuvent être macérés avec un litre vin ou de bière pour obtenir un macérât, dont on prendra 2 ou 3 tasses par jour.

La décoction pour les usages extérieurs requiert 50 à 100 grammes de racines pour un litre d'eau.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.