Le saule blanc, un antalgique naturel

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Plantes à composés antalgiques, Rhume, Lombalgie, Migraine.

Le saule blanc, de son nom scientifique Salix alba, est une esp√®ce d'arbre originaire des r√©gions temp√©r√©es d'Europe, d'Asie occidentale et d'Asie centrale. Son nom d√©rive de la couleur blanche qu'arborent la face inf√©rieure des feuilles. Cette plante de la famille de la famille des Salicac√©es est √©galement connue sous les appellations d'osier blanc, saule vivier, saule argent√© et saule commun. Rares en for√™ts, les saules occupent plut√īt les zones vides comme les remblais humides et les √ģles.

Le saule blanc est un arbre à feuilles caduques de taille moyenne, qui peut atteindre 10 à 30 m de hauteur. Son tronc atteint facilement 1 m de diamètre, tandis que sa couronne est irrégulière et parfois inclinée. L'écorce gris-brun est profondément fissurée sur les arbres les plus vieux. Les pousses varient de gris-brun à vert-brun selon les variétés.

Les feuilles sont plus p√Ęles que chez la plupart des autres saules, en raison de la pr√©sence de poils blancs tr√®s fins et soyeux. Elles ont une longueur de 5 √† 10 cm et une largeur de 0,5 √† 1,5 cm.

Les fleurs sont produites au d√©but du printemps, et sont pollinis√©es par les insectes. Le saule est une plante dio√Įque, c'est-√†-dire que les fleurs m√Ęles et femelles sont produites par des arbres diff√©rents. Les fleurs m√Ęles mesurent 4 √† 5 cm de long, tandis que les femelles sont longues de 3 √† 4 cm. Les fruits port√©s par les pieds femelles sont des capsules contenant chacune de nombreuses petites graines dispers√©es par le vent.

Propriétés médicinales

L'utilisation de l'√©corce de saule blanc remonte √† l'√©poque d'Hippocrate (400 av. J.-C.). √Ä cette √©poque, on conseillait aux gens de m√Ęcher l'√©corce pour r√©duire la fi√®vre et l'inflammation. L'√©corce de saule a √©t√© utilis√©e durant des si√®cles en Chine et en Europe et continue √† √™tre utilis√©e aujourd'hui pour le traitement de la douleur, en particulier les douleurs au bas du dos et l'arthrose.

La plante traite également les maux de tête, de même que les affections inflammatoires comme la bursite et la tendinite.

L'√©corce de saule blanc contient de la salicine, qui est un compos√© chimique similaire √† l'acide ac√©tylsalicylique, que contient l'aspirine. Combin√© aux puissants compos√©s anti-inflammatoires que sont les flavono√Įdes, la salicine est responsable des propri√©t√©s antidouleur de la plante. Dans les ann√©es 1800, la salicine a √©t√© utilis√©e pour d√©velopper l'aspirine. Le saule blanc soulage la douleur plus lentement que l'aspirine, mais ses effets peuvent durer plus longtemps.

Le saule blanc apaise l'estomac, traite la peau, aide à la perte de poids et maintien la bonne santé des dents et de la bouche.

Préparations

La décoction pour les usages intérieurs requiert 30 à 60 grammes d'écorce pour un litre d'eau. Le patient en prendra 2 ou 3 tasses au quotidien.

60 √† 100 grammes de poudre de racines peuvent √™tre mac√©r√©s avec un litre vin ou de bi√®re pour obtenir un mac√©r√Ęt, dont on prendra 2 ou 3 tasses par jour.

La décoction pour les usages extérieurs requiert 50 à 100 grammes de racines pour un litre d'eau.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.