Le romarin, pour traiter dépression et fatigue nerveuse

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Romarin, Lamiacées.

Rosmarinus officinalis, communément appelé le romarin, est une herbacée vivace et ligneuse dotée de feuilles persistantes délicatement parfumées, qui est originaire de la région méditerranéenne. Le romarin est un membre de la famille des Lamiacées, famille qui comprend également des plantes aromatiques telles que la menthe. La plante compte de nombreuses appellations régionales et vernaculaires, au nombre desquelles on peut retenir romarin officinal, romarin des troubadours, herbe-aux-couronnes ou encensier. Son nom latin « Rosmarinus » signifie « rosée de mer ».

Le romarin est un arbuste dressé et touffu qui peut atteindre 2 m de hauteur. Il peut résister aux sécheresses et survivre à un grave déficit hydrique pendant de longues périodes.

Ses feuilles persistantes sont vert foncé au-dessus et velues en dessous. Les feuilles ont une longueur de 2 à 3,5 cm et sont repliées vers l'intérieur le long des bordures.

Ces feuilles persistantes et aromatiques sont semblables à des aiguilles de pruche. La plante fleurit au printemps et en été dans les climats tempérés, mais certaines plantes peuvent être en constante floraison dans les climats chauds. Le romarin a également tendance à fleurir en dehors de sa saison normale de floraison.

Les fleurs sont blanches, roses, violettes ou d'un bleu profond. Elles sont portées par de petits rameaux axillaires. Le calice et la corolle ont chacun deux lèvres d'environ 1,25 cm de long, qui renferment deux étamines. Le fruit est un très petit akène sphérique.

Propriétés médicinales

Le romarin est un remède tonique qui est utilisé contre la dépression et la fatigue nerveuse. La recherche a montré que la plante était riche en composés volatiles, en flavonoïdes et en acides phénoliques ; substances fortement antiseptiques et anti-inflammatoires.

Toute la plante est antiseptique, antispasmodique, aromatique, astringent, cardiaque, carminative, cholagogue, diaphorétique, emménagogue, nervine, stimulant, stomachique et tonique. Une infusion des tiges fleuries est efficace dans le traitement des maux de tête, des coliques, des rhumes et des maladies nerveuses. Ce remède ne doit pas être prescrit pour les femmes enceintes, car il peut causer un avortement lorsqu'il est en excès.

Préparations médicinales

Les feuilles peuvent être récoltées au printemps ou en été et utilisées fraîches. Elles peuvent également être séchées pour une utilisation ultérieure.

Une infusion théiforme peut être préparée à partir des feuilles et des sommités fleuries. Celle-ci requiert 10 à 40 grammes de matière végétale pour un litre d'eau. Le patient pourra boire 2 ou 3 tasses de ce breuvage au quotidien.

Un sirop peut être également formulé à partir des sommités fleuries. Celui-ci nécessite pour sa préparation 100 à 150 grammes de sucre, 15 grammes de sommités fleuries, ainsi que 250 ml d'eau. La posologie sera de plusieurs cuillerées par jour.

Un macérât à base de vin peut être préparé en faisant macérer pendant deux jours 10 à 20 grammes de sommités fleuries en poudre dans 0,5 litre de bon vin. Après filtration, le patient pourra en boire 2 ou 3 tasses par jour. L'infusion pour les usages extérieurs requiert 20 à 60 grammes d'un mélange de feuilles et de sommités fleuries, ainsi qu'un litre d'eau.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.