Traiter l'anémie par les plantes

Article publié , mis à jour , dans Pathologies.

L'anémie est un trouble qui se caractérise par la présence d'un nombre anormalement faible de globules rouges sains dans le sang. On en trouve de diverses formes dont l'anémie ferriprive – relative à une carence en fer –, qui est l'une des plus répandues. Cette forme d'anémie affecte fréquemment les femmes et les enfants et peut avoir des conséquences graves sur la santé comme une diminution de la résistance aux infections ainsi qu'une réduction de la capacité physique et intellectuelle. Il est ainsi nécessaire de traiter rapidement les cas d'anémie et cela peut se faire à travers les plantes.

Plantes conseillées

Plusieurs plantes peuvent permettre de compenser le déficit en globules rouges ou combler le manque de fer dans le sang pour ainsi traiter les cas d'anémie. En voici quelques unes.

Le fenugrec

Appelé aussi trigonelle, le fenugrec est une plante herbacée de la famille des Fabacées. L'espèce contient plusieurs propriétés bénéfiques pour la santé et est ainsi utilisée dans le domaine de la phytothérapie. On trouve du fer dans sa composition, ce qui en fait une espèce indiquée pour combattre l'anémie ferriprive. Il faut aussi noter que le fenugrec est un bon stimulant de l'appétit.

La fraxinelle

Buisson vivace et touffu, la fraxinelle est une plante qu'on rencontre dans les régions chaudes et boisées du sud et du centre de l'Europe. On la rencontre également en Asie. En plus de posséder des propriétés vermifuges, toniques et stomachiques, l'espèce a des vertus antianémiques et est de ce fait indiquée dans la lutte contre l'anémie.

Le lamier blanc

Le lamier blanc se reconnait par sa forte odeur de miel et ses fleurs blanches rassemblées par petits groupes. Elle contient plusieurs substances comme des tanins, des acides aminés, du potassium et de la saponine. En phytothérapie, les sommités fleuries de la plante sont généralement utilisées pour la réalisation de remèdes. Elles ont en effet des qualités inflammatoires, dépuratives, astringentes, expectorantes et surtout antihémorragiques. La consommation du lamier blanc peut ainsi permettre de traiter l'anémie.

La pervenche

Cette plante est bien connue des laboratoires pharmaceutiques car on s'en sert fréquemment pour l'élaboration de médicaments. Surnommée « violette de serpent » ou « violette des sorciers », la pervenche est riche en tanins, en calcium, en vitamine C et en vincamine qui a la possibilité d'oxygéner le sang et de favoriser l'irrigation cérébrale. En plus du diabète et de la fatigue, cette plante peut aider à traiter l'anémie.

La gentiane

Plante présente dans les Alpes à plus de 500 m d'altitude ainsi que dans les monts du Jura, la gentiane est recherchée pour son action satisfaisante contre la fièvre et surtout contre l'anémie. Les racines sont les parties de la plante les plus utilisées.

Élaborations thérapeutiques

Il est possible de prendre le fenugrec ou la fraxinelle en décoction pour parvenir à traiter l'anémie. Pour la première plante citée, ce sont les graines qui sont à utiliser alors qu'on se sert plutôt de l'écorce de fraxinelle pour l'élaboration de la décoction. Une infusion peut être faite avec les sommités fleuries séchées du lamier blanc afin de venir à bout de l'anémie. Quant à la gentiane, il est possible de prendre sa racine séchée pour fabriquer un vin dont la consommation est recommandée avant les deux repas principaux de la journée.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.