Le genévrier commun

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Arboriculture, Troubles digestifs, Migraine, Plantes à composés antalgiques.

Le genévrier commun, appelé scientifiquement Juniperus communis est un genre d'arbuste à cônes bleu violacé semblables à des baies. Cette plante de la famille des Cupressacées pousse dans les landes et est commune en France. Appelé aussi genièvre, le genévrier commun permet de parfumer les pâtés, la choucroute et de nombreux plats de gibier ou de viandes grasses. L'espèce fait partie des plantes médicinales car elle permet de traiter plusieurs problèmes de santé.

Propriétés et substances actives

Il a été détecté dans les jeunes pousses de la plante et dans l'huile essentielle qu'elle permet d'élaborer des effets diurétiques, sudorifiques, toniques, stomachiques, digestifs, apéritifs, antispasmodiques, antalgiques, anti-inflammatoires, antiseptiques et antifongiques. L'huile essentielle de genévrier commun est fabriquée principalement à partir des rameaux de la plante et est très riche en composés monoterpéniques comme le sabinène, le limonène, le terpinéol, le myrcène et l'a-pinène. Ces composés sont présents dans cette huile à 81,68%. On y trouve aussi un principe amer appelé junipérine, qui est en fait un tanin très rare.

Indications thérapeutiques

Le genévrier commun peut permettre de combattre l'asthme. La consommation de ses baies est recommandée en cas de digestions difficiles et dans le traitement des gaz intestinaux. C'est ainsi une bonne solution pour digérer facilement les repas lourds. La plante régule le système nerveux végétatif et stimule le système rénal.

On peut s'en servir en usage externe pour irriguer parfaitement la peau, soigner l'arthrose et atténuer les douleurs rhumatismales. Le genévrier commun est également indiqué dans le traitement des infections urinaires, des calculs urinaires et l'inflammation de la vessie ainsi que dans la lutte contre les migraines, la goutte, les flatulences, l'arthrite et la mauvaise haleine. On l'utilise aussi en aromathérapie et en cosmétique pour la fabrication de produits nécessaires pour les bains relaxants.

Posologie

Dans le cadre d'un traitement par voie cutanée, l'huile essentielle de genévrier commun peut être associée à d'autres huiles essentielles comme celle de la vierge noisette. On a juste besoin d'appliquer sur les zones à traiter 2 à 3 gouttes d'huile essentielle de genévrier après l'avoir associée à 2 à 3 gouttes d'huile essentielle de vierge noisette par exemple. Il est possible de diluer légèrement le remède. Pour un traitement interne, il faut mettre 1 à 2 gouttes de l'huile essentielle de genévrier dans du miel. Il est bon de savoir que les traitements ne doivent pas durer plus de 7 jours.

Précaution d'emploi et contre-indication

Il ne faut pas abuser de la plante au risque de provoquer des troubles rénaux. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle est déconseillée pendant les grossesses. En outre, la consommation abusive du genévrier commun par des chèvres à provoquer des empoisonnements chez ces animaux. Chez certaines personnes, l'application cutanée de l'huile essentielle de genévrier commun peut provoquer des irritations locales. L'utilisation de cette huile est interdite aux enfants de moins de 6 ans. Aussi, les personnes malades de l'insuffisance rénale ne sont doivent pas consommer les baies de genévrier ni les produits qu'elles ont permis de fabriquer.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.