Le cassis

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Arbustes fruitiers, Grossulariacées, Obésité, Lombalgie, Rhumatisme, Allergies, Jambes lourdes, Migraine.

Le cassis est le fruit d'un arbrisseau de la famille des Grossulariacées appelé cassissier ou Ribes nigrum selon sa dénomination scientifique. Il est originaire de l'Europe septentrionale et pousse dans les zones paléoarctiques ainsi que dans les régions montagneuses. Cette plante a une bonne action thérapeutique et le premier témoignage dans ce sens remonte du XIIe siècle. Il est à mettre au compte d'Hildegarde de Bingen, une grande figure spirituelle de cette époque. Celui-ci proposait le cassis en onguent pour le traitement de la goutte. Au XVIIIe siècle, la plante était plantée dans les jardins français et permettait de soigner les personnes souffrant de fièvre, de migraines et de rhumatismes. Aujourd'hui, elle n'a rien perdu de ses vertus thérapeutiques.

Propriétés et substances actives

Le cassis possède des propriétés anti-diarrhéiques, cicatrisantes, dépuratives, diurétiques et fortifiantes. Il contient de la vitamine C en abondance. Sur ce point, on affirme que sa teneur en cette vitamine est deux fois plus élevée que celle du kiwi et trois fois plus grande que celle de l'orange. Le cassis possède en outre du calcium ainsi que du fer.

Indications thérapeutiques

La consommation de cassis est recommandée en cas de dysenterie. Son effet cicatrisant lui permet d'accélérer la guérison en cas de plaies, d'abcès, de furoncles ou de piqûres d'insectes. La plante traite les troubles circulatoires et les hypertensions. Les personnes obèses sont invitées à consommer le cassis ainsi que ceux souhaitant stimuler leur fonction hépatique et rénale.

Le cassis participe à l'élimination de l'acide urique et est ainsi indiqué pour le soulagement des rhumatismes, l'arthrose et la goutte. Sa teneur en calcium lui permet de contribuer à la santé des os. La consommation du cassis peut éliminer la toux et tout type de maux de gorge, faire baisser la tension artérielle et combattre la fatigue visuelle. La plante intervient en outre dans la lutte contre les cancers et l'ostéoporose.

Prise thérapeutique

Les feuilles séchées de cassis peuvent être prises en tisane pour le traitement de plusieurs maux. Il est possible d'en faire autant avec les baies. On trouve aussi des comprimés à base de la plante utilisables pour les mêmes besoins thérapeutiques. Des fabrications de pommades faites avec l'espèce sont disponibles et sont à appliquer sur la peau en cas de blessures ou de piqûres d'insectes.

Pour les manifestations articulaires douloureuses, une teinture-mère de cassis a été élaborée et est réservée à l'adulte. La plante existe aussi sous forme de bonbons à mettre en bouche durant l'hiver afin d'éviter les maux de gorge, les toux légères et plusieurs autres affections buccales.

Précautions d'emploi

En cas d'épilepsie et de maladie de foie, il est nécessaire de demander l'avis d'un médecin avant la prise des médicaments à base de cassis, notamment les teinture-mères. Aussi, ce professionnel de santé est le seul à pouvoir conseiller ces produits aux femmes enceintes. L'utilisation des remèdes à base de cassis est proscrite pendant l'allaitement. Plusieurs de ces produits contiennent de l'alcool. Il est ainsi recommandé de signaler à un médecin tout autre médicament en contenant qu'on doit prendre pendant le traitement.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.