La Balsamite pour améliorer le confort digestif

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Astéracées, Obésité, Migraine.

La balsamite, avec pour nom scientifique Tanacetum balsamita, est une plante vivace également connue sous les appellations chrysanthème balsamique, balsamite du levant, grande balsamite, herbe au coq, menthe de Notre-Dame ou encore tanaisie balsamite. Elle appartient à la famille botanique des Astéracées. Elle croît dans les lieux incultes, les sols calcaires. Les fleurs s'épanouissent du mois de juillet au mois de septembre.

Fibreuse, la racine est longue et un peu oblique. Les tiges fines, d'environ 1 mètre de haut, sont dressées, peu velues et assez ramifiées, surtout au sommet. D'un bleu vert, les feuilles sont allongées, lisses, ovales, finement dentées et obtuses au sommet. Groupées en petits capitules, les fleurs sont jaunes au centre et blanches sur la couronne. Le fruit est un akène allongé.

La plante est caractérisée par un parfum fortement mentholé. Les feuilles exhalent une odeur balsamique, surtout quand on la froisse dans les doigts. L'odeur évoque celle de la menthe citronnée. Les sommités fleuries que l'on utilise, sont récoltées au cours de la période qui s'étend du mois d'août au mois de septembre. Avec une saveur amère, les feuilles sont également utilisées, elles sont récoltées, de préférence, avant la floraison.

Propriétés

Avec un effet stimulant sur les organes digestif, la balsamite est une plante digestive qui contribue à l'amélioration du confort digestif, avec des actions stomachiques qui facilitent la digestion. C'est un excellent vermifuge qui nettoie l'organisme des vers intestinaux. Par le biais de ses vertus antispasmodiques, la plante décontracte certains muscles douloureux et soulage les spasmes musculaires, les crampes. Elle réduit les spasmes intestinaux et favorise l'expulsion des gaz, grâce à ses propriétés carminatives.

De nature vulnéraire, elle facilite la cicatrisation des plaies et la guérison des contusions. Les propriétés diurétiques de cette plante qui épure le sang des toxines qu'il contient, accroissent la production et l'élimination de l'urine. Avec ses vertus fébrifuges, elle permet de faire baisser la fièvre.

Ainsi, la balsamite est utilisée contre les digestions difficiles, les maux d'estomac, les troubles digestifs, les gaz intestinaux, les flatulences et les colites. Elle calme les quintes de toux, les bronchites et apaise les brûlures superficielles de la peau, les piqûres d'insecte, les coups de soleil, les contusions, tout en accélérant la cicatrisation des plaies superficielles. Elle atténue les troubles urinaires, élimine les calculs rénaux. Elle s'avère efficace, en cas de rétention d'eau, d'entorses, d'ecchymose, de fièvres intermittentes, de typhoïde. Elle permet de soigner les affections vermineuses et la migraine.

Préparations

Pour un usage interne, on utilise les fleurs et les feuilles dans une proportion de 10 Ă  20 grammes pour un litre d'eau, Ă  raison de 2 ou 3 tasses par jour. En dĂ©coction, il convient de prendre, 10 Ă  20 grammes des fleurs et des graines pour un demi-litre d'eau, Ă  raison d'une tasse le matin ; cette dĂ©coction est utilisĂ©e comme un vermifuge.

En usage externe, les feuilles séchées sont macérées dans l'huile d'olive en vue d'une application sous forme de friction et de pansements pour les plaies. Les feuilles froissées, libèrent une sève qui peut être appliquée sur les piqûres d'insecte et les ecchymoses.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.