Se soigner avec l'anagyre

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Legumineuses, Constipation, Ulcère de l’estomac, Troubles digestifs, Migraine.

L'anagyre, également appelé bois puant, fève de loup ou encore pudis, est une plante vivace, appartenant à la famille botanique des Fabacées. Elle a pour nom scientifique, Anagyris foetida. C'est dans les coteaux arides, les lieux secs et bien ensoleillés ou les endroits montagneux qu'elle croît. La période de floraison est très courte, elle s'étend du mois de février au mois de mars.

L'anagyre se distingue par une tige droite, rameuse, d'une hauteur de 2 Ă  3 mètres et d'une largeur d'un Ă  deux mètres. La tige principale est partiellement ou totalement recouverte par les branches. Les feuilles, de forme ovale, longuement pĂ©tiolĂ©es, sont constituĂ©es de trois folioles aiguĂ«s presque identiques, de couleur verte grisâtre, presque glauque ; glabres en dessus et pubescentes en dessous. Elles poussent en alternance le long de la tige. DisposĂ©es en grappes latĂ©rales courtes, les fleurs sont jaunes avec un Ă©tendard tachĂ© de noir. Le fruit est une longue gousse pendante, presque cylindrique et ondulĂ©e aux bords, renfermant trois Ă  cinq graines de couleur violacĂ©e.

La plante dégage une odeur fétide, nauséeuse, surtout lorsqu'on froisse les feuilles entre les mains ou lorsqu'on casse les branches. La saveur qui caractérise les feuilles, est très prononcée. La période au cours de laquelle l'on récolte les feuilles, est située entres les mois de mai et d'octobre. Les parties couramment utilisées sont les feuilles et les graines.

Propriétés

Les feuilles et les graines de l'anagyre sont émétiques (capables de provoquer un vomissement qui permet de vider l'estomac de son contenu), laxatives (facilitent le transit intestinal et ramollissent les selles) et tonicardiaques (qui stimulent le fonctionnement du cœur). De façon spécifique, les feuilles possèdent des propriétés purgatives (facilitent les évacuations intestinales) et emménagogues (qui stimulent l'apparition des menstrues). Aussi, elles sont caractérisées par des propriétés résolutives qui permettent de faire disparaître les engorgements ou les inflammations sans suppuration, tout en facilitant le retour des tissus à leur état normal.

L'anagyre est utilisé dans le traitement de la lithiase, des affections localisées au niveau des reins, des troubles de l'appareil digestif et des organes thoraciques, en l'occurrence, les poumons. La plante est également efficace contre les maux de tête, les œdèmes, les ulcères. Elle est bien utile, en présence des engorgements au niveau de l'estomac, du foie et des intestins. Elle est également préconisée chez les sujets affectés par la jaunisse, la fièvre typhoïde et les douleurs de dents. L'anagyre permet de soigner la constipation, l'aménorrhée, les maux d'estomac et les brûlures d'estomac.

Préparations

En usage interne, les feuilles de l'anagyre peuvent être infusées. Pour ce faire, un quart de litre d'eau bouillante, est versé sur 15 à 20 grammes de feuilles d'anagyre, il est important de savourer cette infusion avec un peu de miel ou de sucre. Il convient de boire deux tasses par jour, de préférence le matin avec un espacement d'une heure entre les deux prises.

La graine peut être mâchée en vue de provoquer le vomissement.

En usage externe, les feuilles de l'anagyre peuvent être pillées et appliquées en forme de cataplasme sur la poitrine. Aussi, les feuilles appliquées en cataplasme sont résolutives.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.