L'Alléluia pour se purifier

Article publié , mis à jour , dans Plantes médicinales, Oxalidacées, Ulcère de l’estomac, Troubles digestifs.

L'alléluia est une plante vivace communément appelée oseille de Pâques, pain de coucou ou encore oseille à trois feuilles. Elle est également désignée sous d'autres noms vernaculaires dont la surelle, l'oreille de lièvre, l'oxalide. Cette plante de la famille botanique des Oxalidées a pour nom scientifique, Oxalis acetosella. Elle croît dans les lieux ombragés, les terrains siliceux, les champs calcaires, les sous-bois sombres et humides. Sa période de floraison s'étend du mois d'avril au mois de juin.

Avec une racine rampante, écailleuse, imbriquée et dentée, l'alléluia est constitué de feuilles vertes tendres qui se replient le soir et la nuit. Ces feuilles longuement pétiolées sont constituées de trois fioles en forme de coeur inversé. Les fleurs constituées de cinq pétales blancs, veinés de rouge, sont pourvues d'un calice à 5 sépales. Elles s'ouvrent à midi, au soleil et se contractent dans l'obscurité ou lorsqu'il pleut. Les fruits sont des capsules ovoïdes pointues contenant de nombreuses graines.

L'alléluia est une plante riche en acide oxalique, conséquemment, elle a un goût acidulé agréable. La dessiccation fait perdre en partie cette acidité qui caractérise la plante. Pour ce faire, la plante est utilisée fraîche, car elle est plus efficace lorsqu'elle est fraîche. Le séchage lui fait perdre sa saveur et ses propriétés médicinales, ôtant, ainsi, la valeur thérapeutique de l'alléluia. La récolte s'effectue vers la période de Pâques, d'où son alléluia.

Propriétés

En quantité modérée, l'alléluia est rafraîchissant (calme la soif et abaisse la température du corps), diurétique (favorise l'élimination de l'eau ou augmente la sécrétion de l'urine), dépuratif (purifie le sang chargé de toxines) et stomachique (stimule et régularise les fonctions de l'estomac).

La plante possède également des propriétés anti-infectieuses qui permettent de lutter contre les infections microbiennes. Fébrifuge, elle permet de combattre la fièvre et en prévient les accès. Par ailleurs, elle possède des actions antiscorbutiques qui permettent de combattre le scorbut. Grace à ses effets antiputrides, l'alléluia permet de prévenir ou de combattre la putréfaction.

L'alléluia est utilisé lorsque des pathologies des voies urinaires prévalent ou en présence des embarras gastriques, d'une néphrite, des ulcérations de la bouche et de la gorge. Elle permet, également, de traiter les engorgements du foie et des intestins, les abcès froids, notamment, les abcès sans inflammation. Elle est efficace contre les troubles hépatiques et digestifs légers, les oliguries (diminution des urines).

Préparations

En usage interne, une infusion de 40 grammes de la plante fraîche pendant 25 minutes et en buvant 3 tasses par jour. En décoction, une poignée de feuilles fraîches émiettées est macérée pendant une ou deux heures dans un litre d'eau froide, il convient de faire bouillir et de filtrer avant de boire deux ou trois tasses par jour. Les feuilles fraîches peuvent être consommées seules ou en salade en présence des ulcérations de la bouche.

En usage externe, il est possible de réaliser un cataplasme en faisant bouillir les feuilles et en les plaçant entre deux linges avant de les appliquer sur les lésions. Aussi, les feuilles fraîches broyées peuvent être appliquées en cataplasmes. L'application des feuilles cuites, en cataplasme, favorise la suppuration des abcès froids.

 

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.