La sarriette

Article publié , mis à jour , dans Plantes aromatiques, Lamiacées, Ballonnements intestinaux.

Originaire de l'Europe méridionale, la sarriette est une plante trÚs odorante qui diffuse son parfum dans les jardins et exprime toute sa saveur dans la cuisine. Parfois appelée Herbe de Saint Julien ou poivrette, cette plante qui appartient à la famille des Labiacées, a pour nom latin satureja.

La sarriette est une plante herbacĂ©e de 20 Ă  40 cm de hauteur. Elle est composĂ©e de  petits buissons qui se ramifient dĂšs la base. Sa tige ligneuse est dressĂ©e et porte de petites feuilles odorantes de couleur verte. Les petites fleurs qui apparaissent sur cette plante, sont abondantes et mellifĂšres; elles attirent les insectes pollinisateurs tels que les abeilles. De couleur blanche, violacĂ©e, ou rose, elles sont groupĂ©es et serrĂ©es autour d'un axe floral.

EspĂšces

Les diffĂ©rentes espĂšces  rĂ©pertoriĂ©es sont au nombre de trente environ. Parmi celles-ci, les espĂšces les plus cultivĂ©es sont :

  • La sarriette commune ou sarriette des jardins satureja hortensis: c'est une espĂšce annuelle trĂšs ramifiĂ©e qui porte de petites fleurs blanchĂątres ou rosĂ©es. Ses feuilles linĂ©aires et lancĂ©olĂ©es ont un coloris vert. Elles sont molles et Ă©troites.
  • la sarriette des montagnes ou satureja montana est  une espĂšce vivace dotĂ©e de plusieurs tiges semi-ligneuses. Les feuilles sont ovales et lancĂ©olĂ©es. La teinte des fleurs est blanche.

Culture

La terre de culture, bĂ©nĂ©ficiant d'un emplacement ensoleillĂ©, doit ĂȘtre lĂ©gĂšre, bien drainĂ©e et sablonneuse. La sarriette peut Ă©galement se dĂ©velopper sur une terre alcaline, ordinaire ou caillouteuse. Il faut prĂ©fĂ©rer les sols secs et Ă©viter les endroits dĂ©trempĂ©s.

Les espĂšces vivaces se multiplient par bouturage. AprĂšs le bouturage qui est effectuĂ© en juin ou en aoĂ»t, les plants qui ont les racines bien formĂ©es doivent ĂȘtre repiquĂ©s en pleine terre.

Les espÚces annuelles se propagent par semis. Ces semis sont réalisés sous abri au printemps vers la fin du mois d'avril. AprÚs la levée, les plants sont repiqués en les espaçant de 30 à 40 cm dans les rangs et de 60 à 80 cm entre les rangs.

Entretien cultural

La culture de la sarriette ne rĂ©clame pas un entretien particulier, la fertilisation n'est pas une nĂ©cessitĂ©, un arrosage trop gĂ©nĂ©reux est inutile. Mais l'apport d'eau peut ĂȘtre un impĂ©ratif lorsqu'un temps de forte sĂ©cheresse prĂ©vaut. Toutefois, les plants doivent ĂȘtre protĂ©gĂ©s contre le froid par le biais d'un paillis ou des feuilles mortes. Ce paillage permet Ă©galement de freiner la pousse des mauvaises herbes qui entrent en concurrence avec plants. C'est pourquoi, il faut sarcler rĂ©guliĂšrement la terre de culture pour Ă©liminer les adventices. Aussi, pour contribuer au dĂ©veloppement des tiges secondaires, l'extrĂ©mitĂ© des plants doit ĂȘtre rĂ©guliĂšrement taillĂ©e.

RĂ©colte

Environ deux mois aprĂšs la plantation, les feuilles peuvent ĂȘtre rĂ©coltĂ©es Ă  l'aide d'un couteau ou d'une paire de ciseau qui permet de couper les tiges. Les feuilles et les tiges se renouvelant, cette rĂ©colte manuelle peut ĂȘtre multiple, Ă  partir d'un mĂȘme semis et tout au long de l'annĂ©e. Il est prĂ©fĂ©rable de les rĂ©colter juste avant la floraison, en fonction des besoins et durant les moments les plus frais de la journĂ©e.

Conservation

Les feuilles fraĂźches peut ĂȘtre conservĂ©es pendant une Ă  deux semaines dans un rĂ©frigĂ©rateur si elles sont  prĂ©alablement enveloppĂ©es dans un papier absorbant utilisĂ© Ă  des fins mĂ©nagĂšres. La saveur de la sarriette peut ĂȘtre prĂ©servĂ©e si elle est bien gardĂ©e dans un congĂ©lateur. Pour ce faire, les feuilles sont d'abord ciselĂ©es finement, puis dĂ©posĂ©es le bac Ă  glaçons remplis d'eau.  

Lorsque les feuilles de la sarriette ne sont pas consommĂ©es fraĂźches, elles doivent ĂȘtre sĂ©chĂ©es, puis stockĂ©es sous une tempĂ©rature ambiante, dans un contenant hermĂ©tique. La durĂ©e de conservation de la sarriette sĂ©chĂ©e peut excĂ©der 8 mois.

Consommation et usages médicinales

Utilisées comme condiment, les feuilles aromatiques sont ajoutées dans les sauces et bien d'autres préparations culinaires. Elles donnent plus de saveur aux mets, aux grillades et aux légumes. Elles facilitent par ailleurs la digestion et permettent d'éviter les ballonnements. Elles ont également une action antispasmodique qui permet de calmer les spasmes musculaires. Ces feuilles, tout comme les extrémités fleuries, possÚdent des vertus médicinales. Elles ont des propriétés antifongiques, bactéricides et antiseptiques.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.