AGRONEO

Cultiver le persil

Article publié , mis à jour . Par et .

Le persil ou Petroselinum crispum est une plante herbacée logée dans la famille des Apiacées. Il est utilisé principalement en cuisine pour ses feuilles. La plante détient de bonnes valeurs thérapeutiques au point où son usage est plus fréquent dans le domaine médicinal. Le persil se caractérise par son odeur particulière qui lui confère de bonnes qualités aromatiques. La plante, bisannuelle, peut atteindre quinze centimètres de haut et laisse voir des feuilles glabres et des tiges striées.

On trouve trois variétés de persil :

  • Le persil plat ou persil de Naples : Ce type de persil est le plus utilisé en cuisine du fait de sa saveur très relevée qui parfume idéalement plusieurs repas.
  • Le persil frisé : Le goût du persil frisé est moins prononcé que celui du persil plat. Son usage est plus décoratif et il intervient plus dans la cuisine froide. On le reconnaît par ses tiges vertes ramifiées et cannelées.
  • Le persil tubéreux ou le persil de Hambourg : également appelé persil à grosse racine ou encore persil bulbeux, le persil tubéreux pousse avec une racine de couleur blanc crème, pivotante, renflée et pouvant faire quinze cm de long. Sa ressemblance avec le panais est assez frappante.

Culture

Il est nécessaire de cultiver le persil sous un climat tempéré en évitant les gelées. Il est conseillé d'opter pour les sols riches en humus et bien ameublis. Avant la semence, les graines doivent être bien désinfectées afin d'ôter toute saleté. La bonne croissance du persil est conditionnée par des arrosages réguliers. Pour le persil frisé, il est recommandé de faire particulièrement une culture sous surveillance en faisant en sorte que l'humidité du sol soit permanente et en coupant les hampes florales pour l'obtention de feuilles tendres.

Semis

Pour semer le persil, il faut en mettre quelques graines dans des pots de huit à neuf centimètres de diamètre, qui seront ensuite gardés au chaud dans une serre ou derrière une fenêtre. Les maraîchers considèrent le persil comme une plante très capricieuse qui demande beaucoup de patience avant la levée des graines. En effet, la germination est très lente et il faut attendre parfois deux ans avant les premières pousses. Pour accélérer le processus, il est conseillé de tremper les graines avant l'ensemencement. Il est possible aussi de planter le persil en pleine terre en enfouissant les graines à un ou deux centimètres. Un récipient appelé persillère est également utilisable pour la culture de la plante.

Récolte

On récolte généralement le persil au fur et à mesure de la pousse et selon les besoins. Elle peut se faire sur toute l'année. Une bonne cueillette impose un retrait des feuilles une à une. Il faut éviter d'arracher les tiges ou se munir d'un ciseau lors de cette démarche.

Ennemis

Certaines variétés de persil sont souvent envahies par certains ennemis des cultures qui dégradent leur qualité. On peut citer les escargots, la mouche de la carotte et les limaces. Auxiliaires du jardinier lorsqu'elles s'attaquent aux insectes plus petites qu'elles, les forficules aussi appelées pince-oreilles ou perce-oreilles peuvent s'avérer de redoutables ennemis qui découpent les feuilles de persil. Toutefois, le persil tubéreux subit rarement ce genre d'attaque, ce qui lui permet de mieux résister aux maladies qui en découlent.

Utilisations

Avec du persil, on rehausse le goût de plusieurs repas. On s'en sert également pour la décoration, notamment avec le persil frisé. Les feuilles peuvent être consommées crues ou hachées et elles interviennent dans l'élaboration des salades, des potages, des ragoûts, des omelettes, des plats de poisson ou de viandes grillées. Avec le persil tubéreux, on peut utiliser les feuilles ainsi que le tubercule pour la réalisation de plusieurs recettes culinaires. Sur le plan médicinal, la plante a de la valeur et est conseillée comme stimulant, diurétique et dépuratif.

Conservation

Lorsqu'on possède du persil en grande quantité, on peut le conserver par la méthode de la congélation après l'avoir haché et l'avoir mis dans un contenant pouvant se fermer hermétiquement. On peut en outre réaliser une recette de grand-mère pour sa conservation en ajoutant de l'huile d'olive et de l'ail haché sur le persil préalablement ciselé. Placé dans un bocal, le tout peut être rangé dans le réfrigérateur.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.