AGRONEO

Livèche: informations, culture, se soigner (Levisticum officinale)

Article publié , mis à jour . Par .

Introduite en France au IXe siècle par les moines bénédictins, la livèche est une plante originaire de l'Asie mineure. Le goût et les feuilles de cette plante présentent des similitudes avec le céleri, comme l'indique l'un de ses noms vernaculaires, céleri perpétuel. La livèche est également désignée par bien d'autres noms : ache des montagnes, angélique de montagne, herbe à Maggi. La livèche qui appartient à la famille des Apiacées, a pour nom scientifique Levisticum officinale.

La livèche est une plante herbacée qui se développe comme une plante vivace. Elle peut atteindre deux mètres de haut avec une largeur de 50 à 60 cm. Elle a une robuste tige cylindrique et striée sur laquelle apparaît un feuillage ample et lobé au sommet. Ces feuilles triangulaires, découpées et incisées rappellent celles du céleri. Les fleurs de 10 à 15 cm de diamètre sont en ombelles et de couleur jaunâtre. Le fruit ovale de cette plante contient des graines brunes de 5 à 7 mm de long.

Culture

La livèche n'a d'exigences particulières en matière de sol. Même s'il est préférable de la planter dans une terre fraîche, humifère et drainée, elle peut aussi croître dans le sol ordinaire des jardins. Cette plante rustique qui peut supporter des températures jusqu'à – 15 ° C, a besoin d'un emplacement ensoleillé ou mi-ombragé. Elle se multiplie par ensemencement. Les semis peuvent être réalisés en pépinière au cours du mois d'août. Les plants qui ont atteint 15 à 20 cm de hauteur sont repiqués au printemps. Elle peut également se multiplier par la division de la touffe qui se déroule au printemps ou à l'automne.

Entretien cultural

En ce qui concerne l'entretien cultural de la livèche, l'arrosage n'est pas un impératif, sauf en cas de sécheresse. La fraîcheur du sol peut être préservée par le biais d'un paillage. L'amendement du sol et la fertilisation de la terre de culture ne sont pas nécessaires. Néanmoins, il faut éviter la concurrence avec les adventices en binant et désherbant régulièrement.

Récolte

La récolte intervient en général 12 mois après les semis. Les feuilles peuvent être cueillies au fur et à mesure des besoins, de préférence avant la floraison, car après la floraison, elles sont un peu amères. Il faut attendre l'automne pour recueillir les graines, lorsque les inflorescences brunissent. Sur un même plant, les graines et aux feuilles peuvent être récoltées plusieurs fois.

Conservation

Les feuilles fraîches de la livèche ont une courte durée de conservation. Emballées dans un papier humide, elles peuvent être conservées pendant quelques jours dans le compartiment à légumes du réfrigérateur.

Par ailleurs, les qualités aromatiques de la livèche sont préservées lorsque les feuilles sont séchées, puis réduites en poudre et conservées dans des boites hermétiques, à l'abri de l'humidité et au frais.

Consommation et usages thérapeutiques

Les feuilles, les tiges, les racines et les graines de la livèche peuvent être utilisées à des fins culinaires. Les graines parfument les biscuits et les pâtisseries, les feuilles aromatisent les sauces et les potages, les racines assaisonnent les soupes. Les tiges qui ont une forte odeur de céleri servent de condiment.

La livèche est une plante médicinale. Elle possède des propriétés diurétiques, antiseptiques, emménagogues qui permettent de traiter les infections urinaires, les troubles de la menstruation, la dyspepsie, les troubles digestifs.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.