La sétaire glauque, une plante adventice

Article publié , mis à jour , dans Sétaire, Poacées.

La sétaire glauque est une plante monocotylédone de la famille des Poacées. Son nom scientifique est Setaria pumila. On considère cette graminée comme une adventice et elle est parfois désignée par des noms vernaculaires tels que « moha sauvage », « attrape-abeilles », « panica strella ».

La plantule de la sétaire glauque a un aspect glabre, hormis la poignée de longs poils mous, caractéristiques visibles à la base du limbe, précisément du côté de la zone ligulaire de la feuille. La gaine a une section très aplatie avec une base souvent de couleur rose. Quant à la plante adulte de la sétaire glauque, elle est assez grande. Sa taille en effet peut aller au-delà d'un mètre. Longues et larges, les feuilles sont rugueuses au toucher et possèdent aussi de longs poils mous à la base du limbe. La plante a une inflorescence longue et continue. Elle engendre des épillets qui ne contiennent qu'une seule graine.

Biologie

De cycle biologique annuel, la sétaire glauque est exclusivement une graminée d'été. C'est à partir d'avril que ses premières levées sont constatées, et elles s'échelonnent jusqu'en été. La température de base pour la germination de cette adventice est comprise entre 8 et 9°C. La profondeur optimale de levée est superficielle car étant comprise entre 0 et 3 cm.

Habitat

L'espèce se rencontre généralement sur les sols sableux un peu acides et assez humides, ainsi que sur les sols limoneux. Elle colonise les cultures estivales en mode conventionnel comme le tournesol, le soja, le sorgho et le maïs. Sa présence est remarquée dans les systèmes de production biologique du grand quart du sud-ouest.

Facteurs favorables

Cette adventice pousse généralement sur les terres de culture où le travail du sol est réduit ou carrément inexistant. On note aussi que la simplification des rotations culturales demeure le facteur le plus important dans l'installation de la mauvaise herbe. Le développement de certaines rotations de culture, du genre tournesol-blé, et les monocultures ont également favorisé l'extension de la sétaire glauque.

Nuisibilité

La nuisibilité de cette plante est moyenne, même si ses levées les plus précoces en culture peuvent avoir un impact important sur les rendements. Il faut dire aussi que son court cycle biologique lui permet de produire plus vite des épis et graines avant les récoltes, ce qui est souvent source de dégradation de la qualité des récoltes.

Lutte contre la sétaire glauque

Une bonne alternance entre les cultures d'hiver, d'été et de printemps peut permettre de limiter le développement de l'adventice. L'enfouissement d'une bonne partie des graines de la sétaire glauque est possible par le labour. La technique a une action plus ou moins intéressante car la survie des graines de l'adventice dans le sol est faible à moyenne. Il est conseillé de faire un enfouissement occasionnel chaque 3 ou 4 ans pour plus d'efficacité. Et puis, le labour tombe à pic après la récolte d'une culture où le désherbage a échoué. Les faux-semis restent des possibilités de lutte contre la sétaire glauque. Il faut toutefois que les conditions soient réunies afin que la croissance de la mauvaise herbe soit rapide.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.