La véronique de Perse

Article publié , mis à jour , dans Fleur véronique, Amarantacées.

La véronique de Perse est une espèce végétale dicotylédone appartenant à la famille des Amarantacées. Elle est classée dans l'univers des plantes adventices. Sa dénomination scientifique est Veronica persica. Il n'est pas rare de voir certains auteurs l'évoquer en utilisant ses noms vernaculaires tels que « berounicou », « glaziked » et « boyau-de-chat ».

Au stade de plantule, les feuilles de la véronique de Perse sont opposées. Le limbe des cotylédons, pétiolés, est de forme triangulaire avec des angles arrondis. Le sommet des cotylédons est souvent tronqué. En outre, on s'aperçoit de l'aspect triangulaire du limbe des feuilles. Le bord de ce limbe est denté et son sommet est plus ou moins aigu. Sur les premières feuilles, on compte entre 5 et 7 dents alors que celles qui suivent en ont plutôt 9. Contrairement au pétiole, le limbe est légèrement poilu. En ce qui concerne la plante adulte, on remarque qu'elle est poilue et possède des tiges qui ont tendance à se coucher et puis à se redresser. Opposées puis alternes, les feuilles sont ovales-triangulaires et possèdent 9 dents. D'abord pétiolées, elles deviennent après subsessiles. Les fleurs de la véronique de Perse sont solitaires et présentent une couleur bleu. Elles sont portées par un pédoncule fin et poilu. L'adventice produit une graine globuleuse de couleur jaune.

Biologie

La véronique de Perse a un cycle biologique annuel. Ses germinations ont lieu toute l'année. La floraison de l'adventice s'étend d'avril à octobre et la maturation de mai à aout.

Habitat

Cette plante prolifère sur tous les sols, avec une légère préférence pour les sols humides et riches en azote. Elle colonise tous les types de cultures et est particulièrement abondante dans celles d'hiver et de début de printemps. En mode biologique, les cultures sont parfois confrontées à cette adventice.

Facteurs favorables

Les rotations du genre blé-maïs sont favorables à l'émergence de la véronique de Perse. Aussi, la progression de cette plante a été constatée dans les zones de production de maïs fourrage, à l'Ouest de la France.

Nuisibilité

Cette adventice ne fait pas beaucoup de concurrence aux cultures qu'elle colonise; son niveau de nuisibilité n'est pas élevé.

Lutte

La véronique de Perse n'est pas sensible à l'alternance des dates des semis à cause de sa capacité à lever durant toute l'année. Aussi, le labour n'est pas une solution de lutte indiquée contre la véronique de Perse.

Le mieux est de faire un faux-semis. En effet, si cette méthode est très superficielle sur un sol parfaitement émietté et rappuyé, il y a de fortes chances de faire lever la mauvaise herbe pour ensuite la détruire. Il est conseillé de mettre en place ce faux-semis de fin aout à début octobre, juste avant de faire une culture de céréale ou une culture de printemps.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.