La véronique à feuilles de Lierre

Article publié , mis à jour , dans Fleur véronique, Amarantacées.

La véronique à feuilles de Lierre est une plante dicotylédone de la famille des Amarantacées. Elle est scientifiquement dénommée Veronica hederifolia. Cette espèce végétale fait partie des adventices. Elle est souvent désignée par plusieurs noms vernaculaires comme « mourihoun », « véronique-lierre » et « tirasseto ».

La véronique à feuilles de Lierre au stade de plantule présente des feuilles opposées. Elle a un axe hypocotylé de grande taille, une caractéristique remarquée aussi au niveau des cotylédons. Le limbe est de forme elliptique et est terminé par petit mucron positionné dans l'axe de la nervure centrale. Son contour est grossièrement triangulaire. La première paire de feuilles est composée de 3 lobes maximum tandis que les suivantes laissent voir 5 lobes. La tige de la plantule et ses ramifications ont tendance à se coucher rapidement au sol. On aperçoit des poils blancs sur le pétiole. Concernant la plante adulte de la véronique à feuilles de Lierre, il faut savoir qu'elle est velue et possède des tiges nombreuses et rampantes. En général, les feuilles possèdent cinq lobes. Elles sont au début opposées avant de devenir alternes. Solitaires et de petite taille, les fleurs ont une couleur bleu à blanchâtre. On constate que le pédoncule floral n'est pas plus grand que la feuille afférente. Cette adventice engendre très peu de graines. Celles-ci sont globuleuses à sphériques et sont aplanie en bouclier. Leur couleur est jaunâtre à jaune brun.

Biologie

Le cycle biologique de la véronique à feuilles de Lierre est annuel. La germination de la plante a essentiellement lieu en automne et en hiver. Sa photosensibilité est négative, ce qui signifie qu'une exposition au soleil inhibe partiellement ou totalement la germination des graines. La maturation de l'espèce est échelonnée sur plusieurs semaines. Pour la levée, la profondeur optimale est estimée à 7 cm. Il est toutefois bon d'indiquer que la levée est possible lorsque la graine est située jusqu'à 12 cm de profondeur. La dormance primaire de l'adventice serait moyenne.

Habitat

La plante peut pousser sur tous les sols, avec une préférence pour ceux qui sont humides. On la retrouve en abondance dans les cultures de céréales d'hiver comme le colza. Les protéagineux d'hiver ou de printemps ainsi que les cultures de betteraves sont aussi colonisées par la mauvaise herbe. Toutefois, sa présence n'y est pas abondante. Les cultures d'hiver en mode biologique sont aussi envahies par la véronique à feuilles de Lierre.

Nuisibilité

En général, l'espèce ne mène pas une rude concurrence aux cultures à cause du fait qu'elle fleurit tôt et qu'elle ait tendance à rester prostrée au sol.

Lutte

Une rotation culturale permettant d'alterner les cultures de printemps, d'hiver et d'été est recommandée afin de limiter les lever de cette adventice. L'action du labour sur la véronique de Lierre est moyenne voire neutre. C'est le même constat avec les méthodes de déchaumage et de faux-semis. Il est ainsi préférable de rechercher d'autres moyens complémentaires pour luter efficacement contre cette espèce.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.