La datura stramoine

Article publié , mis à jour , dans Plantes adventices, Solanacées.

Le datura stramoine est une plante dicotylédone de la famille des Solanacées. Son nom scientifique est Datura stramonium. C'est une plante adventice qu'on désigne aussi par plusieurs noms vernaculaires comme « herbe des sorciers », « pomme épineuse » et « chasse taupes ».

La plantule du datura stramoine possède une tige sur laquelle des feuilles alternes sont fixées. Les cotylédons sont lancéolés-linaires et assez grands. On reconnait le limbe par son aspect glabre, sa nervure médiane bien distincte et son pétiole court et pubescent. A leur naissance, les feuilles sont légèrement couvertes de poils blanchâtres qui disparaissent au fil de leur croissance. Toutefois, les pétioles restent poilus. Lorsqu'on touche la plantule, on sent une odeur pas très agréable qui est très proche de celle du sureau.

La plante adulte fait généralement entre 40 et 100 cm de hauteur, et parfois même plus en culture. Elle dispose d'une puissante tige de couleur vert jaunâtre, dont la ramification se fait de manière dichotomique. Quant aux feuilles, elles sont caractéristiques, irrégulièrement dentées et possèdent de longs pétioles. On peut reconnaître la plante adulte de datura stramoine en se fiant à ses fleurs solitaires, blanches ou violettes, disposées en entonnoir plissé. Elles sont de grande taille, faisant généralement entre 6 et 10 cm de long. La semence de cette plante est réniforme et à section anguleuse. Il s'agit en fait d'un fruit à l'aspect d'une capsule ovoïde de 4 à 5 cm. Ce fruit est couvert de robustes épines et présente une couleur brun-noir à grisâtre.

Biologie

C'est une très mauvaise herbe estivale annuelle dont la photosensibilité est positive. En effet, les graines du datura stramoine germent lorsqu'elles sont exposées à la lumière. Les levées des semences sont échelonnées par le fait que celles-ci possèdent une enveloppe épaisse. Une profondeur de 15 cm est nécessaire pour l'émergence des plantules. Le niveau de dormance primaire de cette adventice est jugé important.

Habitat

La plante affectionne les sols limoneux, siliceux, argilo-siliceux, acides, frais et parfois alluvionnaires. Elle connait également une bonne croissance sur les terres riches en azote. On observe le datura stramoine dans les alluvions et boulbènes du sud-ouest et du sud-est. Dans sa progression, la plante arrive en Poitou-Charentes ainsi que dans la région centre. Concernant sa présence dans les cultures en mode conventionnel, cette adventice est visible exclusivement dans les cultures d'été comme le soja, le sorgho, le tournesol et le maïs. En mode biologique, il faut s'en méfier dans les cultures estivales des régions du sud-ouest.

Facteurs favorables

Cette adventice est une espèce rudérale d'origine orientale et aussi du centre de l'Amérique. C'est depuis les années 1970 qu'elle fut observée dans le sud-ouest à partir de graines de céréales importées le long des voies ferrées, les ports et les routes et chemins. Sa progression est essentiellement due aux systèmes culturaux de monocultures ou de céréales d'hiver. Aussi, l'extension du datura stramoine est à mettre au compte des rotations à base de soja, surtout celles qui sont irriguées.

Nuisibilité

La plante jouit d'un développement végétatif luxuriant qui la rend très concurrentielle aux cultures d'été dont le soja, le tournesol, le sorgho et les productions maraîchères. Elle impacte négativement la qualité des récoltes par ses graines qui constituent de véritables impuretés botaniques. Celles-ci sont composées d'alcaloïdes tropaniques connus comme des molécules très toxiques. Cet état de fait a poussé à règlementer la présence des ces graines au sein des matières premières de l'alimentation animale. L'élimination du datura stramoine par nettoyage mécanique est difficile à cause de la grande taille de ses graines. On s'en rend compte particulièrement lors de la récolte du tournesol.

Lutte

Des rotations à partir desquelles il y a une bonne alternance des cultures de printemps, d'été et d'hiver permettent d'éviter au mieux le développement du datura stramoine. Il est conseillé d'éviter les cultures à risque d'échec, comme le tournesol, sur des parcelles qui ont connu des difficultés de contrôle du datura stramoine. Le labour n'a aucun effet sur l'élimination de cette adventice à cause de sa biologie, particulièrement par la faiblesse de son taux annuel de décroissance.

De même, les déchaumages, les faux-semis ainsi que la méthode du décalage de la date de semis n'ont pas d'intérêt dans la lutte contre le datura stramoine. Il est possible d'éviter cette mauvaise herbe en faisant en sorte que les cultures connaissent un peuplement homogène, surtout concernant le tournesol. Cela permettra de la mettre dans des conditions défavorables.

On peut également arracher manuellement la plante afin de limiter la production des graines. Cette technique peut s'avérer même incontournable. En nettoyant correctement les outils de culture, il est possible de freiner la propagation du datura stramoine.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.