Le brome stérile

Article publié , mis à jour , dans Plantes adventices, Poacées.

Le brome stérile, connu sous le nom scientifique de Bromus sterilis, est une plante monocotylédone de la famille des Poacées. Il s'agit d'une plante adventice également désignée par le nom vernaculaire « avoine sauvage ».

Il existe plusieurs espèces de brome stérile. Sa plantule prend ainsi plusieurs aspects, ce qui rend difficile sa distinction. Toutefois il existe des points communs entre les différentes espèces et on peut se baser sur ces éléments pour faire une description d'ensemble de cette plantule. Il faut donc retenir que la plantule du brome stérile connait une préfoliaison enroulée et sa pilosité est importante et générale. Elle a une gaine cylindrique qui est poilue et soudée. La ligule de la plantule peut être simplement dentée ou plutôt profondément déchirée. Dans ce deuxième cas, on parle bien de « brome stérile ». Mais lorsque la ligule est velue sur le dos, il est question alors de « brome mou ». Concernant la plante adulte, elle est dressée, poilue et mesure entre 30 et 100 cm de hauteur. Au sommet, on aperçoit les feuilles qui ont une gaine glabre et soudée, et un limbe pubescent. L'inflorescence est une panicule qui, au départ, est de couleur vert, avant de prendre un aspect violacé et finalement une couleur rouge à maturité. Les rameaux sont longs et pendants. La semence du brome stérile est le plus souvent dispersée avec une fleur bordée par des grumelles. Celle inférieure affiche une baguette à sa base.

Biologie

Le brome stérile est une plante annuelle dont les germinations se déroulent de la fin de l'été au début du printemps. Elles sont abondantes à l'automne et leur intensité diminue à la fin de l'hiver. Les germinations du brome stérile, à la lumière, sont maximales lorsque les températures sont comprises entre 15 et 30°C. Mais lorsque les températures sont basses – entre 2 et 5°C –, la germination n'est au point qu'à l'obscurité. C'est généralement de mai à aout qu'a lieu la floraison. La profondeur propice des levées est superficielle lorsqu'elle est comprise entre 0 et 1,5 cm, sans aller au-delà de 6 cm. La germination des graines est possible dès leur chute au sol après leur maturité. Il faut pour cela que le sol soit bien humide.

Habitat

En tant que plante rudérale à penchant nitrophile, le brome stérile est très fréquent sur les céréales d'hiver. Il apprécie les sols secs, calcaires et argilo-calcaires. Certaines espèces de brome stérile, comme le brome variable, le brome à deux étamines et le brome des champs, sont inféodées aux sols argilo-calcaires à réserve hydrique plus élevée. Cette adventice se présente en abondance dans les céréales d'hiver comme le colza. Il n'est pas rare de la voir apparaitre dans certaines régions lors de certaines cultures de printemps telles que celles de l'orge ou du lin. La plante ne se signale pas dans les cultures d'été et ne colonise pas celles faites en mode biologique.

Facteurs favorables

C'est depuis les années 90 que le brome stérile colonise les cultures hivernales céréalières. Cela est dû à la simplification du travail du sol et aussi par les rotations de cultures d'hiver exclusives ou dominantes. On cite également certaines pratiques agricoles parmi les facteurs favorables à l'extension de cette adventice. C'est le cas des rotations courtes avec des cultures d'automne et le fait de ne pas labourer en permanence les sols de culture, ce qui a pour conséquence de concentrer le stock semencier en surface et d'augmenter les risques d'infestation.

Nuisibilité

L'adventice fait de la concurrence aux cultures. Cette concurrence peut être très forte sur les cultures de céréales en hiver et cela peut avoir une influence négative sur leur rendement. Les pertes enregistrées peuvent être de 1 à 2 quintaux et l'impact de la plante peut même aboutir à la disparition de la culture. On note que le colza est peu sensible au brome stérile. Etant donné que cette adventice n'est pas abondante dans les cultures de printemps et d'été, il n'y a donc pas de chutes vertigineuses de rendement de ce côté du fait de celle-ci. La plante a en outre un impact négatif sur la qualité des récoltes surtout quand il s'agit de production de semences.

Lutte

Pour lutter contre le brome stérile, il est conseillé de diversifier la rotation en introduisant une culture d'hiver qui permet l'usage d'herbicide contre cette adventice. On peut aussi intégrer une culture d'été dans la rotation afin de limiter la levée de cette mauvaise herbe en appauvrissant sont stock semencier. A ce sujet, il est bon de savoir que la durée de vie des graines de brome stérile n'est pas longue. En labourant bien le sol, les levées de la plante seront limitées car les graines enfouies perdent rapidement leur viabilité. On peut aussi réaliser un faux-semis en faisant un travail superficiel du sol à 2 ou 3 cm. Toutes les levées de brome stérile seront ensuite détruites, juste avant le semis, de façon mécanique ou par l'usage de produits chimiques. En faisant un décalage de la date des semis de céréales de 15 à 20 jours, il est possible d'éviter les germinations qui ont lieu au début de l'automne. A titre préventif, il est recommandé de bien nettoyer le matériel de récolte après utilisation.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.