AGRONEO

Faire fleurir et refleurir une orchidée

Article publié , mis à jour . Par .

Cultivées depuis l'aube des temps par d'enthousiastes amateurs, les orchidées apportent leur touche d'élégance à diverses festivités et réjouissances. Parées de leurs sublimes fleurs, les orchidées exercent un charme inégalable sur leurs heureux possesseurs. Cependant le casse-tête commence lorsque les fleurs se fanent et que la plante entre en dormance. Quelle que soit la variété choisie, un certain nombre de conditions sont nécessaires en vue de faire fleurir ou refleurir une orchidée.

La famille des orchidées est un groupe de plantes à fleurs regroupant plus de 750 genres et plus de 30.000 espèces. Ces plantes aux fleurs chatoyantes poussent sur tous les continents, en dehors de l'Antarctique. Les passionnés ont donc le choix entre des variétés locales plus faciles à cultiver et des variétés venues d'ailleurs et moins évidentes à planter et à entretenir.

La luminosité

L'une des raisons pour lesquelles une orchidée ne fleurira pas est un éclairage insuffisant ou un éclairement trop abondant.

Les orchidées des genres Phalaenopsis et Paphiopedilum ne sont pas exigeantes en luminosité. Elles préfèrent la lumière tamisée. Ceci n'est pas le cas de celles des genres Dendrobium, Cattleya et Oncidium.

Dans certains cas, ces variétés ont besoin d'un éclairement d'appoint pour fleurir. Il faut donc connaître les besoins de la variété cultivée afin de lui fournir l'éclairement nécessaire.

L'arrosage

Il faut s'assurer que l'orchidée est plantée sur un médium qui draine facilement. Les orchidées ne supportent pas l'excès d'eau. Cela pourrait conduire à une pourriture des racines.

Les média actuels sont formulés à partir d'une espèce tropicale de sphaigne. Lorsque l'empotement est réalisé parfaitement, ce médium constitue un milieu de culture idéal.

Il faut s'assurer que le support de culture est continuellement humide, sinon le stress hydrique risque d'être fatal à l'orchidée.

Fertilisation

Les orchidées sont sensibles à la richesse du substrat. Une carence en minéraux risque de compromettre sérieusement la ré-floraison. Les orchidées requièrent un fertilisant équilibré, c'est-à-dire que ce dernier doit contenir autant d'azote que de phosphore et de potassium. Un engrais NPK 8-8-8 ou NPK 20-20-20 est l'idéal pour une orchidée. Il faudra veiller à fertiliser une fois par mois.

La saison

Chaque type d'orchidée fleurit naturellement à une certaine période de l'année. Les fleuristes ont recours à des techniques pour forcer la floraison. Et cette période ne correspond pas nécessairement à la période de floraison naturelle. Connaître le type d'orchidée auquel on a affaire est donc essentiel pour alléger la frustration de ne pas voir son orchidée fleurir.

La plupart des orchidées poussent pendant l'été et fleurissent en automne, en hiver ou au printemps. De nombreuses orchidées ne fleurissent qu'une fois l'an, certaines deux fois, d'autres plus.

La taille

Lorsque les fleurs commencent à faner, cela signifie que le cycle de floraison est achevé. Pour initier un nouveau cycle, il faut procéder à une taille. Pour ce faire, il faut enlever une à une toutes ces fleurs fanées jusqu'à la dernière. Ensuite, il faut laisser reposer la plante pendant quelques jours.

Par la suite, on procédera à l'élagage. On compte deux bourgeons depuis la base de la tige et on sectionne un centimètre au dessus du deuxième bourgeon. On assistera au bout d'un certain temps à l'apparition d'une nouvelle pousse, qui marque le début d'un nouveau cycle de floraison.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.