AGRONEO

Les hostas

Article publié , mis à jour . Par .

Scientifiquement dénommés Hosta lancifolia, les hostas sont des plantes vivaces originaires d'Asie. Sur le plan botanique, on peut les classer dans plusieurs familles. Ainsi, selon la classification classique, les hostas sont logées dans le lot des Liliacées. Mais en se référant à la classification phylogénétique APG III, on les retrouve chez les Asparagacées. Aussi, il n'est pas rare de voir les hostas dans la famille des Agayacées et celle des Hyacinthacées. Les espèces d'hosta sont très nombreuses et la plus courante est l'« Hosta plantaginea » provenant de Chine. L'hosta doit son nom au botaniste autrichien Nicolaus Thomas Host. Elle est souvent appelée « Funkia ».

Cette plante, qui mesure entre 5 et 80 cm pour une largeur comprise entre 20 et 100 cm, pousse par rhizomes ou stolons. Ses fleurs constituent des grappes de clochettes blanches ou mauves et font penser à celles du lys. Celles-ci sont généralement inodores, même si l'Hosta plantaginea est une exception. Et puis, on remarque que pour cette espèce, les fleurs ont tendance à s'ouvrir le soir pour se refermer le matin. Les feuilles de l'hosta sont généralement ovales et peuvent être plus ou moins panachées. Elles existent sous plusieurs couleurs, et sous une diversité de dimensions et de textures. Les fruits que la plante produit sont des capsules noires dans lesquelles on trouve une multitude de graines.

Culture

Quelle que soit l'espèce, l'hosta connaît une bonne croissance dans des sous-bois humides et sur les rives rocheuses des cours d'eau. Mais on peut faire sa culture au jardin en choisissant une terre profonde, légèrement tourbeuse, consistante ou humifère. Il faut apporter des matières organiques décomposées afin que la terre soit bien riche. Étant donné qu'on considère les hostas comme des plantes de l'ombre, on pense à tort que leur culture ne peut se faire que sous une telle exposition. Pourtant, elles poussent bien sous le soleil, même s'il ne faut pas que celui-ci soit trop brûlant.

La culture des hostas peut se faire par semis qui peut se dérouler parfaitement en pot. A ce niveau, il est plus intéressant de choisir un bac carré de 30 cm de côté pour les espèces de grandes formes. En pleine terre, il faut respecter une distance de plantation de 20 à 60 cm, dans tous les sens, entre les plants. La multiplication des hostas est également possible par division des touffes. Il faut savoir qu'en tant que plante stolonifère, l'hosta se répand naturellement et permet de voir des touffes qui s'étendent parfaitement en largeur.

Entretien cultural

La tache principale à faire en entretien de cette culture est de lutter contre les limaces qui aiment dévorer les feuilles. On peut ainsi utiliser des granulés à base de métaldéhyde afin de protéger la plante de ces ravageurs. Il est également possible d'atteindre un tel résultat en faisant un paillage à base de paillettes de lin. Comme les hostas n'aiment pas la sécheresse, il est conseillé de faire un paillis tous les ans, pendant le printemps, à partir d'un lit de fumier à moitié décomposé ou en utilisant du compost.

Consommation et utilisation

Les fleurs et les feuilles des hostas sont comestibles et s'apprécient sous différentes formes. Mais à part l'aspect alimentation, c'est une plante qui est utilisée en couvre-sol. Les espèces de petites tailles ornent admirablement les bordures des massifs et permettent de faire une bonne délimitation de l'espace. On se sert généralement des plus grandes dans des massifs plus naturels où on les voit associées à d'autres plantes vivaces.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.