Le dahlia

Article publié , mis à jour , dans Plantes ornementales, Astéracées.

Dans la famille botanique des Astéracées, on trouve le dahlia, une plante tubéreuse originaire des régions chaudes du Mexique, et d'autres contrées d'Amérique centrale. C'est vers la fin du XVIIIe siècle que le dahlia apparut en Europe, sous un aspect très différent des espèces contemporaines. Sur le plan commercial, on ne trouve désormais que des variétés hybrides de l'espèce Dahlia hortensis ou Dahlia cultorum. Le nom « dahlia » a été choisi afin de rendre hommage à un botaniste suédois du nom d'Anders Dahl.

Bien connu des terrasses, jardins et balcons, le dahlia est une plante vivace bulbeuse produisant des fleurs dont les dimensions et les formes sont assez variées. Les fleurs du dahlia peuvent se décliner sous toutes les couleurs connues, excepté le bleu.

Variétés

Les variétés de dahlia sont nombreuses et classées principalement par rapport à la forme des fleurs. La plus classique est le « dahlia décoratif » à fleurs de très gros diamètres. On trouve également le « dahlia cactus » avec des pétales enroulés et hérissés. La particularité de cette variété est le nombre élevé de ses fleurs. Il existe en outre le « dahlia balle », ressemblant à une boule du fait de ses pétales qui ont tendance à se retourner sur la tige. Le « dahlia pompon » a également un aspect de boule mais en plus parfait que le « dahlia balle » car ses feuilles se regroupent et forment une sorte de nid d'abeilles.

Culture

C'est généralement de mi-avril à fin mai qu'il est conseillé de faire la culture du dahlia par plantation de ses tubercules, dans un sol bien préparé et assez riche en fumier décomposé. Un espacement de 50 cm est à respecter pour les pieds les plus hauts. Les plus petits peuvent plutôt être rapprochés. Le trou de plantation doit être profond d'une dizaine de cm. Lors de la mise en terre, il faut orienter les anciennes tiges vers le ciel. C'est à partir de celles-ci que les nouvelles pousses partiront.

Un tuteurage des espèces hautes est indispensable afin d'éviter que les plants se retrouvent par terre. Il faut que le sol de culture soit chaud car ceci permettra un développement rapide des jeunes pousses. A ce sujet, il est bon d'éviter les terres fraîches qui ont tendance à ralentir la croissance des plants et à attirer les limaces. La multiplication du dahlia est aussi possible par bouturage.

Entretien cultural

Lorsque les premières pousses sont visibles, il faut aussitôt installer des pièges à limaces car ces ravageurs adorent particulièrement le dahlia. De la cendre de bois autour des plants est un exemple de pièges efficaces pour repousser ces bestioles. Au fur et à mesure de la floraison qui se poursuit jusqu'aux gelées, il faut supprimer les fleurs fanées. Craignant le gel, il est conseillé de déplanter les tubercules pendant l'hiver ou trouver un bon moyen de protection. De l'engrais peut être apporté afin de nourrir davantage le sol.

RĂ©colte

Lorsque les feuilles roussissent après les gelées, notamment dans les régions où l'hiver est rigoureux, il faut se dire que le moment est venu de récolter le dahlia. Dans cette opération, les fleurs peuvent être retirées simplement à la main. Quant aux tubercules, il est préférable de couper la tige à une dizaine de centimètres et utiliser une fourche pour les arracher. Il importe d'être prudent à ce niveau afin d'éviter d'endommager les tubercules.

Consommation et autres usages

Les fleurs du dahlia sont comestibles et intègrent aisément les préparations salées. On peut s'en servir par exemple pour parfumer les soupes de légumes. Toutefois, on trouve que le goût de ces fleurs est âcre. Et pour cette raison, certaines personnes préfèrent plus utiliser le dahlia à des fins ornementales.

Les mexicains cultivent plutôt cette plante pour ses tubercules qui, une fois cuits, ont un goût proche de celui des artichauts.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.