AGRONEO

Camélias, plantation et entretien

Article publié , mis à jour . Par .

Le camélia, un arbrisseau originaire d'Asie, mesurant de 1 à 5 mètres mais pouvant atteindre 12 mètres à l'état sauvage, fait partie de la famille des théacées. Son feuillage est persistant et sa floraison qui varie en fonction des espèces, dure au maximum six mois. Environ une centaine d'espèces sont répertoriés dans le monde mais la plus appréciée est sûrement le camélia du Japon. Il aime le climat tempéré et doux, mais nécessite une exposition mi-ensoleillée ainsi qu'un sol bien drainé. Le camélia est très apprécié pour ses belles fleurs très parfumées et peut être cultivé à l'intérieur de la maison ou à l'extérieur. Comme toute plante, il a besoin d'un environnement adéquat et de soins spécifiques pour bien se développer.

Le camélia peut être planté en groupe de différentes espèces pour former un joli massif d'arbustes avec des fleurs de couleurs variées. Mais on peut aussi le cultiver seul dans le jardin ou associé à d'autres arbustes à fleurs pour composer une haie. On peut également le planter en pot, servant ainsi à embellir terrasses et balcons. Pour cela, il est utile d'utiliser quelques techniques pour le planter. Il faut aussi connaître ses besoins et les soins qu'il faut lui apporter.

Les techniques pour planter le camélia

L'automne est la saison conseillée pour planter le camélia car cela permet un bon enracinement qui fournira une meilleure floraison. Pour cela, on mélangera dans un trou profond d'environ 50 cm et d'une surface d'un mètre carré, des parts égales de terreau, de la terre de bruyère et de la terre de jardin. Il nécessite un arrosage régulier mais sans excès et un paillage lui sera utile pour nourrir le sol et le protéger. A cet effet, les écorces de pin sont indiquées car elles acidifient la terre. Sur un sol argileux, il est utile de creuser une tranchée et d'y enterrer un bac rempli du mélange conseillé. Pour planter le camélia en pot, on dépose des billes d'argile cuite au fond, avant de recouvrir de terre de bruyère et de terreau à une proportion respective de 2/3 et de 1/3. Les billes serviront à drainer la partie près des racines et si le feutrage de ces dernières est important, on peut y remédier en griffant sur les côtés pour les décoller.

Les besoins du camélia

Le camélia préfère les sols un peu acides et bien drainés même si certaines espèces comme le Camellia japonica apprécient des sols neutres. D'autres, par contre, tel que le Camellia Sasanqua, aiment les terres calcaires, se développant bien dans des endroits au climat humide, tempéré avec des courts froids hivernaux. Quelques espèces supportent bien le froid, aux environs de -15°C, tandis que d'autres, à l'instar du camélia du Japon, ne peuvent survivre à des températures très basses. Dans le jardin, le camélia a besoin d'ombre et doit être protégé contre les vents froids.

Quelques conseils pour entretenir le camélia

La croissance du camélia est assez lente et ne demande généralement pas de taille sauf si on veut lui donner une forme particulière et dans ce cas, la taille se fera à la fin de la floraison. Il faut le vaporiser souvent afin de lui donner de la fraîcheur et les fleurs fanées doivent être enlevées. S'il est en pot, l'eau restante de la soucoupe est toujours à jeter, après l'avoir arrosé avec une eau sans calcaire. Après la floraison, le camélia nécessite une période de repos d'une durée moyenne de six semaines durant laquelle, il suffit de l'arroser avec juste un peu d'eau, pour que la terre ne se dessèche pas. Pour fertiliser le sol où il pousse, on utilise de l'engrais liquide deux fois par mois, tandis que le fumier est à proscrire. Avant que la floraison ne commence, un ajout d'engrais pour la terre de bruyère favorisera la formation des fleurs. En hiver, il ne faut pas laisser de neige sur les feuilles et il est utile de protéger la plante des gelées, en pratiquant le paillage. S'il fait très froid, on recouvre d'un voile protecteur son pied. Les camélias en pot n'ont besoin d'être rempotés qu'environ tous les trois ans.

Quels soins apporter au camélia ?

Si un camélia en pot jaunit, il suffit de le rempoter dans un mélange de terre de bruyère et de tourbe brune, mais s'il est cultivé dans la terre, cela signifie qu'il fait une chlorose car ses racines rencontrent une terre calcaire. Il a donc besoin d'être déplacé dans un sol plus acide. Si ses boutons chutent, il suffit de l'arroser car il manque d'humidité. Des tâches brunes ou blanches sous les feuilles indiquent la présence de cochenilles, des insectes qui attirent les champignons lesquels à long terme, tuent la plante. Pour les éradiquer, on peut se servir de cryptolaemus, des coccinelles qui sont leurs prédateurs ou faire un mélange de bière, de vinaigre et d'alcool à brûler, à parts égales, qu'on pulvérise sur les feuilles. Les feuilles infectées sont aussi à nettoyer avec du coton imbibé d'alcool.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.