AGRONEO

Panais

Article publié , mis à jour . Par .

Ressemblant fortement à la carotte avec sa racine charnue, le panais est une plante bisannuelle de la famille des Apiacées et cultivé comme légume. On reconnaît sa variété sauvage par la couleur blanc ivoire qu'elle affiche et ses feuilles poilues pouvant faire 50cm à 1 mètre de haut et ayant tendance à dégager une odeur particulière une fois froissées. L'une des caractéristiques du panais est son goût doux, légèrement fruité et sucré.

Variétés

On dénombre plusieurs variétés de panais et il n'est pas simple de tous les recenser. Toutefois, il est possible de les distinguer en tenant compte de leur morphologie. Ainsi, vous trouverez :

  • Les variétés de panais rond : Elles font environ 15 centimètres de diamètre. Le rond-hâtif, précoce et reconnaissable par sa forme de toupie, en est un exemple. Ce panais est cependant difficile à trouver.
  • Les variétés de panais demi-longs : Leur forme est particulièrement très proche de celle de la carotte. Le demi-long de Guernesey est la plus classique de groupe, qu'on connaît très bien pour sa bonne qualité gustative et son bon rendement.
  • Les variétés de panais longs : Celles-ci sont très proches du panais sauvage et leurs racines peuvent faire jusqu'à 40 cm de long.

Culture du panais

Si vous voulez cultiver du panais, il est mieux de le faire de février à juin. Des sillons sont à tracer sur la terre et chacun doit faire au moins 1 cm de profondeur. Ils doivent être situés sur des lignes séparées entre elles de 30 à 40 cm. Les graines de panais sont à répartir dans ces sillons avant d'être recouvertes de terre. La semence peut également se faire à la volée. Pour une bonne culture, il est préférable de tremper les graines avant les semis. Vous devez faire ensuite un arrosage en pluie et éclaircir les plantes tous les 15 cm après la levée. Celle-ci peut être plus rapide si les semis sont couverts par un vile d'hivernage. La levée a généralement lieu 2 à 3 semaines après la semence.

Conditions de culture

Pour une meilleure culture du panais, vous devez privilégier une terre bien fraîche, riche, profonde et un peu lourde. Vous pouvez utiliser un fumier bien décomposé pour l'enrichir davantage. De l'engrais riche en azote est également utilisable pour bien préparer le sol. L'ameublissement de la terre doit se faire en profondeur afin d'éviter que les racines ne soient fourchues. Même si un climat marin et humide est propice à cette culture, il faut tout de même qu'il y ait un ensoleillement satisfaisant pour un bon développement des plants. Les mauvaises herbes doivent être élimines par des opérations de sarclage et de binage.

Récolte

Quatre mois après le semis, on peut procéder à la récolte du panais. Pour cela, il suffit de les arracher avec une fourche-bêche qui doit être enfoncée profondément dans le sol. Cette opération doit se faire avec précaution au risque d'abîmer les racines. Il est conseillé d'insérer la fourche-bêche à une bonne distance du pied pour ne pas que l'instrument ne détruise la plante. La récolte est souvent mécanisée lorsqu'il s'agit de grande culture. Vous pouvez retirer vos panais au fur et à mesure de vos besoins. La plante possède de bonnes capacités de résistance au froid et peut donc passer l'hiver sans aucun problème.

Maladies et nuisibles

Bien que très résistant, le panais est souvent attaqué par le mildiou qui cause d'énormes dégâts. La bouillie bordelaise est une bonne solution pour combattre cette maladie. Des nuisibles se font remarquer aussi sur les cultures de panais, et les plus fréquents sont l'altise et la mouche de la carotte qu'un arrosage hebdomadaire d'une mixture biologique, le lessis, permet d'éloigner. La rotation des cultures est aussi un moyen d'éviter ces ravageurs et dans le cadre du panais, on ne devrait pas refaire sa culture sur une parcelle avant 3 ans.

Consommation

A travers divers mode de préparations, le panais peut être consommé cru ou cuit. Il est souvent utilisé comme condiment de cuisine du fait de sa saveur très vive. Vous pouvez l'utiliser cru pour la réalisation de salade ou pour l'élaboration de purée. Il participe à merveille à tous les plats de légumes, de gratins, de sauces, de frites ou encore d'omelettes. La plante prise dans son entièreté représente de la bonne nourriture pour le bétail, particulièrement pour le lapin.

Conservation

Vous pouvez ranger vos panais dans une caisse pleine de sable qui sera ensuite placée dans un local frais et aéré. La conservation peut aussi se faire dans une cave ou dans un silo, à condition de donner du temps au légume pour qu'il sèche bien après son arrachage. Vous devez utiliser un couteau pour ôter le feuillage se trouvant entre le haut de la racine et l'endroit de naissance des feuilles. Les plus belles racines doivent être sélectionnées pour cette conservation.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Discussions