MĂ©thodes pour cuire le macabo en robe des champs

Article publié , mis à jour , dans Cuisson du macabo.

Également dĂ©nommĂ© « malanga » ou encore « chou CaraĂŻbe », le macabo est un aliment riche en amidon et en sucres lents. Il procure de l'Ă©nergie mais peu de graisse : autant dire qu'il est indiquĂ© aux personnes appelĂ©es Ă  fournir beaucoup d'efforts. Dans 100 g de macabo, les spĂ©cialistes trouvent 32 g de glucides, 2,2 g de protĂ©ines et 0,2 g de lipides. En Afrique, les agriculteurs s'en dĂ©lectent volontiers tĂŽt le matin afin de mieux aborder leurs travaux champĂȘtres.

Cuire le macabo en robe des champs est relativement simple; il est indiqué lorsqu'on veut passer peu de temps à la cuisine. Les « tubercules » sont cuits avec leurs peaux. Selon la méthode de cuisson choisie, une préparation spécifique est nécessaire.

Ragoût de macabo en robe des champs

Faire du ragoût de macabo en robe des champs est rapide et facile à réaliser. Le mode opératoire est le suivant :

  1. Laver correctement les tubercules dans une cuvette d'eau en prenant soin d'ĂŽter toute trace de terre;
  2. Mettre lesdits tubercules dans une marmite ou une casserole;
  3. Ajouter de l'eau jusqu'Ă  recouvrir tous les macabos
  4. Porter l'ensemble Ă  Ă©bullition sur un feu vif;
  5. Assaisonner d'un peu de sel, si nécessaire;
  6. VĂ©rifier de temps en temps la cuisson avec la pointe ou la lame d'un couteau de cuisine.

Environ 25 minutes suffisent pour avoir des macabos convenablement cuits en robe des champs. Ces dĂ©licieuses racines tubĂ©reuses sont idĂ©alement servies chaudes. Elles peuvent ĂȘtre accompagnĂ©es d'omelettes. Dans ce cas, il importe de les Ă©plucher avant de les servir. Toutefois, chaque dĂ©gustateur peut les Ă©plucher lui-mĂȘme avant de les manger.

Braisé de macabo en robe des champs

En pleine plantation, lorsqu'il n'y a pas d'ustensiles de cuisine à portée, les agriculteurs optent pour le braisé de macabo en robe des champs. Cette solution nécessite les ardentes braises d'un feu de bois. Le procédé est encore plus aisé :

  • Regrouper plusieurs braises de charbon de bois;
  • Disposer les macabos sur ce feu sans flamme de sorte Ă  pouvoir retourner chaque tubercule de temps Ă  autre;
  • Surveiller la cuisson de sorte Ă  ne pas laisser la peau du macabo se calciner;

Une fois le macabo cuit, sa peau se fendille. Il faut alors le retirer du feu, l'Ă©plucher et le servir.

Bien entendu, à défaut d'un feu de bois, le barbecue peut servir à braiser le macabo en robe des champs.

Macabo enfourné en robe des champs

Le macabo peut ĂȘtre cuit en robe des champs dans un four. Pour cela, il faut d'abord laver les tubercules Ă  l'eau en prenant soin d'enlever toute terre. On les essuie ensuite Ă  l'aide d'un chiffon avant de les disposer en l'Ă©tat sur une plaque de cuisson. Mis dans un four prĂ©alablement chauffĂ©, les macabos cuisent au bout d'une vingtaine de minutes. Pour s'assurer de leur cuisson, on peut les piquer avec la pointe d'un couteau de cuisine. Cette derniĂšre s'enfonce aisĂ©ment lorsque les macabos sont cuits.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.