Le céleri

Article publié , mis à jour , dans Légumes racines, Apiacées.

Le céleri est une plante potagÚre bisannuelle dont on consomme les feuilles et les racines tubérisées. Ce légume est connu sous diverses appellations telles qu'ache odorante et persil des marais. Le nom de la plante provient d'un dialecte italien, le lombard. Le céleri, de son nom scientifique Apium graveolens est une plante herbacée de la famille des Apiacées.

A maturité, le céleri peut atteindre jusqu'à 1 m de hauteur. Les feuilles bipennées du céleri sont dotées de folioles mesurant entre 3 et 6 cm de long. Ses fleurs hermaphrodites sont de couleur blanche. Elles sont groupées en une inflorescence nommée ombelle. Leur pollinisation est assurée par le vent et les insectes. AprÚs pollinisation ces fleurs évoluent pour donner naissance à un akÚne. Le céleri est une plante typiquement européenne qui pousse dans les marais et au bord des cours d'eau.

Variétés

Il existe 4 variétés principales de céleri à savoir

  • Apium graveolens var. secalinum : le cĂ©leri Ă  couper ;
  • Apium graveolens var. graveolens : l'ache des marais ;
  • Apium graveolens var. rapaceum, le cĂ©leri-rave ou cĂ©leri-navet;
  • Apium graveolens var. dulce : le cĂ©leri-branche ou cĂ©leri Ă  cĂŽtes ;

On distingue deux types de céleri, le céleri rave dont on consomme les racines tubérisées et le céleri branches dont on consomme les cÎtes.

Culture

La culture du céleri requiert un sol riche en matiÚre organique, de l'eau en quantité et une protection contre les rayons brûlants du soleil et les fortes canicules.

Semis

La culture peut ĂȘtre conduite de deux façons : le repiquage de plantules achetĂ©es chez le pĂ©piniĂ©riste et le semis de graines. La premiĂšre option est la plus aisĂ©e. Les plantules se repiquent dĂšs la fin des fortes gelĂ©es. Lors du repiquage du cĂ©leri rave, il faut prendre soin de supprimer le bout de la racine principale. C'est la condition pour que les racines se tubĂ©risent. Le semis de graines est effectuĂ© au printemps sous serre. Le cĂ©leri peut ĂȘtre repiquĂ© deux mois aprĂšs le semis. Au repiquage les plants de cĂ©leri doivent ĂȘtre espacĂ©s de 30 cm dans tous les sens.

Entretien

Il faudra veiller Ă  des apports rĂ©guliers d'engrais organiques tout au long du cycle d culture. Le cĂ©leri est trĂšs exigeant en eau. Il faut donc irriguer rĂ©guliĂšrement. Il faudra ĂȘtre trĂšs attentif lors des canicules car la plante risque d'entrer en floraison en cas de dĂ©ficit hydrique. Des sarclages et des binages rĂ©guliers devront ĂȘtre effectuĂ©s afin de maintenir le sol meuble et Ă©viter la compĂ©tition avec les adventices.

Ennemis de la culture

Les ennemis de la culture sont les vers du persil, la mouche de la carotte et les nématodes.

RĂ©colte

La rĂ©colte intervient 6 Ă  7 mois aprĂšs le repiquage. Le cĂ©leri rave se rĂ©colte diffĂ©remment du cĂ©leri branche. Le cĂ©leri branche doit ĂȘtre blanchi avant d'ĂȘtre rĂ©coltĂ©. Le blanchiment fait perdre au cĂ©leri quelques nutriments, mais il permet d'empĂȘcher que les cĂŽtes deviennent amĂšres. Le blanchiment consiste Ă  lier les feuilles ensemble au sommet du plant. Il faudra graduellement buter le plant et amener la terre jusqu'aux Ÿ de la hauteur de la plante. On s'Ă©pargner de la peine en utilisant un film plastique opaque. AprĂšs le blanchiment les cĂŽtes pourront ĂȘtre arrachĂ©es. La rĂ©colte du cĂ©leri rave est plus simple. Les tubercules peuvent ĂȘtre sortis de terre dĂšs l'automne.

Consommation

Les racines tubérisées, dénommées « raves » et les feuilles du céleri servent aussi bien comme légume et comme condiment. Les jeunes feuilles du céleri entre dans la préparation de soupes et de sauces. Les cotes du céleri (extrémités des pédoncules des feuilles de céleri) sont aussi consommées. Dans ce cas elles sont préparées avec de la crÚme. Les cÎtes peuvent aussi entrer dans la préparation de salades. Les racines tubérisées se consomment de diverses façons. En salade, elles se consomment crues et rùpées. Cuites, elles servent à confectionner des gratins, des purées et des soupes. Le céleri entre dans la pharmacopée traditionnelle. On lui attribue des propriétés aphrodisiaques, diurétiques, toniques et dépuratives.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.