AGRONEO

Morelle de Balbis

Article publié , mis à jour . Par .

Appelée très souvent Morelle à feuille de Sisymbrium ou Tomate Litchi, la morelle de Balbis est une plante herbacée originaire de l'Amérique centrale. Elle appartient à la famille des Solanacées, particulièrement au genre Solanum auquel appartient d'autres célèbres plantes comme la tomate, l'aubergine et la pomme de terre. La morelle de Balbis a des formes variables et peut faire jusqu'à 1,5 m de haut. On découvre des épines à sa partie aérienne. Le fruit issu de la plante est une baie globuleuse de couleur rouge dont la protection est assurée par lesdites épines. La plante se reconnaît par ses feuilles lancéolées et lobées. Ses fruits ressemblent de près à la tomate cerise et ont une saveur sucrée.

L'ancêtre de la tomate

La morelle de Balbis est considérée comme l'ancêtre de la tomate. D'ailleurs, les similitudes entre les deux plantes sont nombreuses comme c'est le cas avec leur mode de culture. La différence notable entre morelle de Balbis et tomate se situe au niveau des piquants disposés sur la tige de la première citée. On affirme que ces épines permettent à la plante de se protéger des prédateurs. Dans chaque fruit de la morelle de Balbis on trouve plus de 50 graines, ce qui facilite la réalisation des nouvelles cultures.

Culture de la morelle de Balbis

C'est au cours de mois de mars que se déroulent les semis de morelle de Balbis en barquette ou en godets. Pour les plants semés en barquette, pensez à faire un repiquage lorsque vous apercevez deux feuilles. Quant aux semis réalisés en godets, seul le plant le plus beau doit être conservé. Attendez que les dernières gelées passent pour procéder à la mise en terre. Les mottes doivent être transplantées ensuite en terre en respectant un espacement de 80 cm. Vous aurez besoin d'un tuteur pour soutenir les plants car les tiges sont de bonne hauteur.

Conditions favorables de culture

Choisissez un endroit bien ensoleillé pour la culture de la morelle de Balbis. Des opérations de sarclage, de binage et de paillage sont nécessaires pour une bonne évolution des plants. Soyez prudents et méfiez-vous des épines de morelle de Balbis qui peuvent vous faire mal. Le port d'un gant est indiqué.

Récolte

Si vous voyez une bonne ouverture du calice, cela signifie que les baies sont prêtes à être récoltées. Faites le tôt afin que le meilleur goût du morelle de Balbis soit obtenu. La cueillette peut se faire au fur et à mesure, en fonction de vos besoins. Une paire de ciseaux vous aidera à réussir cette opération.

Ennemis

La plante montre une bonne résistance aux ravageurs surtout avec ses épines qui jouent un rôle dissuasif. Aussi, on trouve dans les tiges et les feuilles de la morelle de Balbis de la solasodine qui lui permet de résister à plusieurs de ses ennemis, même si les sphinx des tomates et les doryphores arrivent à passer cet obstacle. Le mildiou est une maladie qui, quelquefois, est découverte sur la plante malgré toutes ses protections.

Consommation et utilisation

Pour la protection de certaines plantes comme la pomme de terre, on fait une culture-piège avec de la morelle de Balbis. Elle sert aussi de bon moyen d'éloignement des animaux d'un jardin avec ses épines. Hormis cette utilisation, la morelle de Balbis se consomme crue ou cuite. Vous pouvez vous en servir pour faire de la confiture qui accompagnera vos plats de viande ou vos fromages.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.